Actualités - Revue de presse

Arrêt d’une étude sur le Viagra après la mort de 11 bébés

Arrêt d'une étude sur le Viagra après la mort de 11 bébés

Le retard de croissance intra-utérin (RCIU) est une pathologie obstétricale due au fait que le fœtus ne reçoit pas assez d'oxygène ou est mal alimenté. Des chercheurs du Centre médical universitaire d'Amsterdam (Pays-Bas) pensaient avoir enfin trouvé un espoir de traitement dans le Viagra. Le sildénafil (la molécule du médicament) étant supposé augmenter l'afflux de sang dans le placenta et stimuler ainsi la croissance des bébés.

Sur le même sujet Un test sanguin pour prédire les complications de la grossesse

Mais à mi-chemin de l'étude clinique, les scientifiques ont déchanté et mis un terme à leurs essais car 11 bébés sont décédés en raison d'une pression sanguine trop élevée dans leurs poumons. "Cette maladie pulmonaire, fréquente chez les bébés, a touché 17 nourrissons dans le groupe où le Viagra était testé, entraînant la mort dans 11 cas. Dans le groupe témoin, seuls 3 bébés ont eu ces problèmes pulmonaires et ils ne sont pas morts" a déclaré le gynécologue Wessel Ganzevoort, dans le quotidien De Volkstrant.

Ce dernier a alerté les chercheurs canadiens, qui menaient en parallèle une étude similaire.

A lire aussi :

Le Viagra peut sauver la vie des nageurs et des plongeurs

Où consomme-t-on le plus de Viagra en France ?

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.