Actualités - Revue de presse

Canicule : comment faire au travail ?

Canicule : comment faire au travail ?

Quand la chaleur atteint plus de 30 degrés en intérieur, l’organisme est fortement sollicité. Fatigue, maux de tête, vertige, crampes sont les premiers signes d’alerte d’un coup de chaleur qui peuvent nécessiter l’intervention des secours. Pour ne pas arriver à ces extrêmes, des recommandations sont données à l’intention des employeurs et des salariés, pour travailler sans se liquéfier et sans danger.

Un droit de retrait si la température intérieure est de 34°C

L’employeur est tenu d’assurer la santé et le bien-être de ses salariés. Cette notion un peu vague sous-entend l’obligation d’adapter l’organisation et le rythme du travail à la chaleur.
Le Code du travail ne fixe pas de limite précise au-delà de laquelle les salariés sont autorisés à évacuer leurs bureaux. La Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) recommande toutefois aux salariés de quitter les locaux si la température intérieure dépasse les 34° et que la climatisation ne fonctionne pas.

L’institut national de recherche et de sécurité (INRS) rappelle aussi les bonnes pratiques aux employeurs. Des sources d’eau potable et fraîche doivent être installées à proximité des postes de travail ainsi que des ventilateurs d’appoint, des brumisateurs d’eau minérale ou tout autre accessoire destiné à rafraîchir l’air. L’essentiel est que l’air soit renouvelé régulièrement pour éviter les températures supérieures à 30 degrés, limite au-delà de laquelle l’organisme se fatigue.
La direction doit enfin informer ses salariés des risques liés à la chaleur et des gestes de premiers secours.

Les bons réflexes à adopter au bureau quand il fait chaud

Côté salarié, on suit quelques règles de bon sens pour s’éviter les mauvaises surprises : on augmente les pauses, on boit de l’eau régulièrement même si on n’a pas soif (un verre d’eau toutes les 15-20 minutes). On porte des vêtements amples, légers, de couleur claire, favorisant l’évaporation de la sueur. On élimine aussi toute source inutile de chaleur. Dans le viseur : poste informatique, imprimante, lampe….

Au déjeuner, on adopte une alimentation saine et on fuit les repas trop gras et copieux. On réduit aussi le tabac et le café ainsi que l’alcool qui déshydratent.

Si on ressent des symptômes de malaise, on arrête immédiatement le travail et on va voir un médecin. Si on se sent mal à la fin de la journée (maux de tête, fatigue), on évite de conduire et on se fait accompagner.

Enfin, pour les cas particuliers (traitement médicamenteux, maladie chronique, médicaments), on demande conseil à son médecin du travail.

Lire aussi notre dossier spécial Canicule

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.