Actualités - Revue de presse

C’est quoi le syndrome des ovaires polykystiques dont souffre EnjoyPhoenix

C'est quoi le syndrome des ovaires polykystiques dont souffre EnjoyPhoenix

Dans un vlog déjà vu par 190 000 personnes, la youtubeuse EnjoyPhoenix vient d'annoncer à ses followers qu'elle était atteinte du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), un trouble de la fertilité qu'elle a découvert presque par hasard, en consultant un médecin pour des problèmes d'acné. La notoriété de la jeune femme va sans doute mieux faire connaître ce trouble hormonal qui touche 10% des femmes en âge de procréer.

Sur le même sujet la principale cause d'infertilité On connaît l'origine du syndrome des ovaires polykystiques

Comment savoir si on souffre du SOPK ?

Le diagnostic du SOPK est souvent posé par le médecin ou le gynécologue en présence de deux des symptômes suivants :

  • acné importante
  • hirsutisme
  • cycles menstruels irréguliers ou absence d'ovulation.

A l'échographie, l'examen montre aussi des ovaires légèrement plus gros qui contiennent de nombreux petits follicules.

Si la cause de ce déréglement hormonal a longtemps été ignorée, des chercheurs de l'Inserm pensent en avoir découvert l'origine. Ce trouble de la fertilité féminine serait dû à la suractivité de neurones cérébraux situés dans l'hypothalamus et responsables de la reproduction.

Comment ça se soigne ?

Aucun traitement n'existe à ce jour pour le trouble des ovaires polykystiques mais il est possible de prendre en charge les symptômes :

A lire aussi :

Ce que toute femme doit savoir sur les kystes de l'ovaire

Les femmes ayant un SOPK ont plus de risque d'être hospitalisées

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.