Actualités - Revue de presse

Chirurgie bariatrique : les obèses oublient leur traitement antidiabètique

Chirurgie bariatrique : les obèses oublient leur traitement antidiabètique

Les obèses touchés par le diabète qui ont été opérés d'une chirurgie bariatrique ne suivent plus scrupuleusement leur traitement à long-terme, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale JAMA Surgery.

Des chercheurs français de l'hôpital de la Cavale-Blanche à Brest (Finistère) ont mené une étude avec 15 650 patients obèses opérés en 2009 en France, dont 84,6% de femmes, âgés en moyenne de 38,9 ans pour analyser l'incidence de ce type d'opération sur le suivi du traitement du diabète. Ils ont comparé leurs résultats avec ceux groupe de contrôle de patients témoins.

Un peu plus de 10% des patients suivaient une prescription de médicaments antidiabétiques. 91,7% d'entre eux prenaient de la metformine et un patient sur cinq prenait de l'insuline.

Un lien entre chirurgie bariatrique et traitement antidiabétique

Les résultats de l'étude ont montré que le taux d'arrêt de traitement antidiabétique était beaucoup plus élevé chez les patients qui avaient subi une opération gastrique que chez le groupe de contrôle. Il était de 49,9% contre 9% six ans après l'opération.

"L'obésité morbide reste une maladie chronique même après la chirurgie bariatrique parce que 50,1% des patients qui prenaient un traitement pour le diabète avant la chirurgie ont continué à le prendre six ans après. La présente étude souligne le besoin de suivre attentivement les prescriptions médicales et les patients obèses après l'opération", rappellent les chercheurs.

A lire aussi:

1 adulte sur 11 dans le monde souffre de diabète

Diabète : des lentilles de contact qui surveillent la glycémie

Diabète: quelles complications possibles ?

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.