Actualités - Revue de presse

Comment mettre (et utiliser) un masque de protection ?

spacer

Selonles recommandations de l'Organisation mondiale de la santé(OMS), Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque QUE si vous vous occupez d'une personne présumée infectée par le 2019‑nCoV ou que vous êtes vous-même malade. En somme, les masques ne protègent pas du SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19 selon l'OMS.

Sur le même sujetMasque coronavirus : comment faire un masque de protection facile ?

En France, après avoir longtemps souhaité réserver l'usage des masques chirurgicaux aux soignants et aux malades, le ministère de la Santé a finalement fait un pas de côté. "Nous encourageons le grand public, s'il le souhaite, à porter des masques, en particulier ces masques alternatifs qui sont en cours de production", a-t-il déclaré lors de son point presse sur la situation épidémique Covid-19 du 3 avril. Un peu plus tôt, l'Académie de médecine avait recommandé le port d'un masque "grand public" obligatoire pour les sorties en période de confinement et en sortie de confinement. Pour l'Académie de médecine, cette mesure a montré son efficacité pour réduire la diffusion du virus à Taïwan, Singapour et en Corée du Sud.

Les masques sont-ils efficaces pour se protéger du coronavirus ?

Depuis le début de l'épidémie, le ministère de la Santé affirme que le port du masque chirurgical est destiné à protéger les autres. Porté par une personne infectée, il retient les postillons et sécrétions contaminantes émises lors de l'expiration de celui qui le porte, "la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles". Il ne protège donc pas celui qui le porte, mais ceux qui sont dans son entourage.

Le cas des personnes asymptomatiques

Le ministère de la Santé stipule par ailleurs que pour les personnes asymptomatiques, ce sont essentiellement le respect des gestes barrières et les mesures de distanciation sociale qui limitent la propagation du virus. Selon l'Académie de médecine néanmoins, les personnes qui ne présentent pas de symptômes mais qui sont porteuses du virus, ainsi que celles en période d'incubation, "excrètent le virus et entretiennent la transmission de l'infection".

Rien ne sert de sortir masqué si…

Dans le doute, vous pouvez utiliser un masque pour sortir faire vos courses ou pour vous rendre chez votre médecin. A condition de bien l'utiliser. Car le masque n'est pas un bouclier contre le coronavirus ! "Ce masque n'exonère à aucun moment des gestes barrières. C'est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu'elles se déplacent ou travaillent", résume Rim Chaouy, responsable de pôle santé et sécurité au travail (AFNOR).

L'OMS est très clair : le masque n'est efficace que s'il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon. En outre, si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l'utiliser et l'enlever correctement.

Ces derniers jours, tuto et vidéos pour faire son masque de protection, des plus faciles (avec une agrapheuse et deux élastiques) aux plus créatifs à l'aide de machine à coudre se partagent sur Internet. Voici ci-dessous quelques exemples.

Mettre et enlever un masque: ce qu'il faut savoir

  1. Lavez-vous les mains avec un gel hydroalcoolique ou à l'eau et au savon.
  2. Appliquez le masque sur votre visage en couvrant le nez et la bouche et ajustez-le. Ne le touchez plus !
  3. Retirez le masque par derrière (ne pas toucher le devant du masque) Le masque est à usage unique : jetez-le immédiatement ! (si c'est un masque maison en tissu, mettez-le à laver).
  4. Lavez-vous les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon.

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.