Actualités - Revue de presse

Des écarts importants de tarifs des soins dentaires

Des écarts importants de tarifs des soins dentaires

Bridge, couronne, inlay-core… Autant de prothèses dentaires dont la pose peut faire mal au portefeuille, selon la ville où on réside. La revue 60 millions de consommateurs a épluché les tarifs des soins dentaires pratiqués dans 40 villes françaises en se basant sur les données tarifaires mises en ligne par l'Assurance maladie pour les principaux soins prothétiques. Le constat est sans appel : les disparités sont frappantes en termes de tarifs avec des écarts de prix pouvant atteindre 30 % d'une ville à l'autre, selon la revue. Le magazine prend l'exemple de la pose d'une couronne céramo-métallique, le type de couronne répandu, pour illustrer le phénomène : "le prix le plus fréquent de cet acte à Nîmes, la moins chère des quarante villes de notre échantillon, est de 519 € ; tandis qu'à Paris, il s'établit à 704 €. Soit plus de 30 % d'écart entre les deux villes", soulignent les auteurs de l'enquête parue dans l'édition de février de 60 Millions de consommateurs .

Où doit-on aller en France pour payer l'addition la moins "salée" pour les prothèses dentaires ? Les tarifs les moins élevés sont pratiqués dans le Grand Ouest (Pays-de-la-Loire et Bretagne). A l'inverse, c'est (sans surprise) en région parisienne et dans certaines grandes villes du pourtour méditerranéen que les prix grimpent le plus.

Le "reste à charge zéro", une mesure dans les tuyaux ?

La prise en charge par la Sécu ne change pas grand-chose : la pose d'une couronne céramo-métallique n'est remboursée qu'à hauteur de 75,25 € (soit 70 % de 107,50 €) par la "Sécu", rappelle l'enquête. Si les mutuelles et les complémentaires santé remboursent différemment ces actes, cette prise en charge englobe rarement la totalité de la somme versée par le patient.

Cette situation inégalitaire qui pose la question de l'accès aux soins doit être au menu des concertations engagée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, précise encore la revue. Celle-ci plaide pour une prise en charge intégrale de certains soins y compris dentaires ("reste à charge zéro" pour certains assurés sociaux ). En attendant de connaître l'issue de cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron, 60 millions de consommateurs invite à "prendre le temps de comparer les tarifs avant d'engager des soins" dentaires.

[#ResteAChargeZéro] : Je ne veux plus que des Français renoncent à des soins pour des raisons financières. Nous proposerons un panier de soins nécessaires et de qualité qui seront intégralement pris en charge. Ils répondront aux besoins médicaux et à une attente sociale légitime pic.twitter.com/WqbDhCHP0q

— Agnès Buzyn (@agnesbuzyn) January 23, 2018

Prothèses dentaires : ça fait mal… au portefeuille ! Notre étude sur les taris des dentistes https://t.co/HdGsb8GpRK

— 60 millions (@60millions) January 25, 2018

Lire aussi :

Parodontite : un facteur de risque de cancer

Royaume-Uni : une épidémie de caries chez les jeunes

Se brosser la langue, une fausse bonne idée

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.