Actualités - Revue de presse

Elle vit pendant 99 ans avec des organes aux mauvais endroits

Elle vit pendant 99 ans avec des organes aux mauvais endroits

« Je pense que les chances de trouver une autre personne comme elle sont inférieures à une sur 50 millions », assure Cameron Walker. Le professeur, qui enseigne un cours sur les fondements de l'anatomie à l'Université de la santé et des sciences de l'Oregon (États-Unis), a fait avec ses étudiants en médecine une découverte étonnante, rapportée par le média américain CNN. « Honnêtement, je pense que personne ne l'oubliera jamais. » Son nom ? Rose Marie Bentley. Décédée à 99 ans de causes naturelles, coiffeuse de profession et passionnée de natation, cette Américaine a décidé son corps à la science à sa mort.

Jusque-là, rien d'anormal. Mais alors qu'ils ouvrent sa cage thoracique pour en étudier le cœur, les futurs médecins ne peuvent identifier l'une des grosses veines de l'organe, la veine cave inférieure. Déconcertés, les étudiants et professeurs finissent par la trouver… du mauvais côté. Ils découvrent ainsi que Rose Marie Bentley était atteinte d'une condition très rare, appelée situs inversus avec lévocardie, dans laquelle la plupart des organes vitaux sont inversés à l'intérieur du corps, presque en miroir.

Une « licorne médicale »

Ce n'est pas tout. D'autres anomalies étranges font de cette femme une sorte de « licorne médicale ». De nombreuses veines qui drainent normalement le foie et d'autres parties de la cavité thoracique étaient manquantes, ou prenaient racine à des endroits inhabituels. Ses poumons ne possédaient que deux lobes, au lieu des trois standards. L'oreille droite de son cœur faisait deux fois la taille adéquate. Le système digestif était quant à lui totalement inversé.

D'après Cameron Walker, les mutations sur situs inversus avec lévocardie se développent tôt chez le fœtus, entre 30 et 45 jours de grossesse, sans que personne ne sache à quoi cela est dû. La maladie surviendrait chez un bébé sur 22 000, et est à l'origine de malformations cardiaques graves. Si bien que 5 à 13 % des personnes atteintes survivraient plus de cinq ans, toujours selon les chiffres du professeur. Or Rose Marie Bentley ne souffrait d'aucune forme de problème cardiaque. « C'est presque certainement le facteur qui a le plus contribué à sa longue vie », estime-t-il.

Il semblerait que l'Américaine n'ait jamais eu écho de sa condition. En dépit de brûlures d'estomac chroniques, sûrement engendrées par son anatomie inhabituelle, elle a vécu en pleine santé jusqu'à ses 99 ans. « Nous n'avions aucune raison de croire qu'il y avait un problème de ce genre, déclare l'un de ses enfants à CNN. Elle était toujours en très bonne santé. »

À lire aussi :

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.