Actualités - Revue de presse

Être soignant en période de coronavirus, c’est multiplier par 3,4 le risque de le contracter

logo

Une étude parue dans The Lancet s'est intéressée au risque de contracter le coronavirus pour les soignants "en première ligne". Evidemment, ils sont les plus exposés… Leur risque est multiplié par 3,4 par rapport aux autres.

Des scientifiques ont lancé l'étude via une application smartphone, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, de fin mars à fin avril. 2,1 millions de personnes ont vu leurs réponses au questionnaire analysées. Parmi elles se trouvaient 100 000 soignants de première ligne face à la pandémie de Covid-19. On entend par "première ligne" ceux qui sont en contact direct avec des patients.

3,4 fois plus de risques

Le questionnaire de l'application s'intéressait : au contact potentiel avec des malades, à la présence ou non de symptômes, aux tests positifs ou non au Covid-19, au matériel de protection auquel ils avaient accès… Les résultats ont dévoilé que 2 747 soignants de première ligne avaient été infectés. Contre 242 sur 100 000 de la population autre.

Les scientifiques en ont conclut que les soignants de première ligne avaient 3,4 fois plus de risques d'être atteints du coronavirus que la population générale. L'endroit le plus exposé est, sans surprise, le milieu hospitalier.

Lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.