Actualités - Revue de presse

Fin de vie : les Français ont du mal à exprimer leur choix

Fin de vie : les Français ont du mal à exprimer leur choix

La majorité de Français connaissent la loi sur la fin de vie, mais une minorité d'entre eux a rédigé ses choix, selon les résultats d'un sondage commandé par le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie à l'institut BVA.

Une loi connue et appréciée par les Français

Ce sondage révèle que 85% des médecins généralistes et 60% des sondés ont déclaré connaître la loi sur la fin de vie. Dans le détail, 42% d'entre eux savent que la loi sur la fin de vie permet des choix anticipés et 19% savent précisément de quoi il s'agit. Les Français les mieux informés sont les cadres (28% savent précisément de quoi il s'agit), les 65-74 ans (24%) et les personnes entourées (20%). La majorité (85%) des médecins généralistes ont déclaré savoir que la loi sur la fin de vie accepte les directives anticipées mais uniquement 36% en connaissent les détails précis.

Si la majorité des sondés (77%) a affirmé que les directives anticipées sont un dispositif intéressant, une minorité de Français (11%) les a écrites. On compte parmi elles, 13% de femmes de plus de 75 ans et plus, 14% de 65-74 ans contre 8% de 50-64 ans).

« Parmi les Français ayant rédigé leurs directives anticipées, 71% l'ont fait sur papier libre, 9% ont utilisé le modèle du ministère de la Santé et 15% sur un autre modèle », rappelle le sondage dans un communiqué. La raison principale de leur démarche est de libérer leurs proches du choix à faire pour 56% et pour ne pas subir un acharnement thérapeutique en cas de maladie (50%).

"Même si le pourcentage n'est pas très élevé et ne bouge pas beaucoup, ce n'est pas une indication que ces directives ne serviraient à rien", a expliqué lors d'une conférence à Paris la présidente de cette instance, Véronique Fournier.

"On pose des questions techniques (…) et on voit que ce dont les gens ont envie de parler, c'est de leurs valeurs", a-t-elle conclu.

A lire aussi:

Insolite : un algorithme pour connaître la date de décès des malades

Fin de vie : une campagne pour informer les Français sur leurs droits

Les Français connaissent mal les dispositifs de la fin de vie

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.