Actualités - Revue de presse

Grossesse : pour l’Académie de médecine, trop de médicaments sont présentés comme dangereux 

Grossesse : pour l'Académie de médecine, trop de médicaments sont présentés comme dangereux

"Une intention louable" mais "des conséquences incertaines" estime l'Académie nationale de médecine dans un communiqué à propos des pictogrammes "danger" ou "interdit" pour les femmes enceintes apposés sur certains médicaments.

Depuis la nouvelle règlementation mise en place au mois d'octobre, le pictogramme, un triangle rouge avec une silhouette de femme enceinte barrée de rouge est obligatoire dès lors que le médicament présente un risque de toxicité pour le foetus. L'Académie craint "une vague d'inquiétude infondée puisque ce sont 60 à 70% de spécialités (pharmaceutiques) qui pourraient être concernées au lieu de 10%" auparavant.

L'instance demande la redéfinition du périmètre du décret

Selon elle, cette augmentation "ne permettra pas de claire distinction entre les niveaux de risque des substances et diluera l'objectif initial". Mais elle craint également "une perte de chances pour les patientes qui pourraient préférer s'abstenir de tout traitement, même indispensable".

L'instance demande la redéfinition du périmètre du décret. "Seules les substances ayant fait la preuve de leur effet délétère pour la grossesse humaine devraient être visées par une action de communications de cette nature avec apposition d'un pictogramme 'Interdit'."

Pour les autres substances, l'Académie nationale de médecine estime que "des échanges entre prescripteurs, pharmaciens et patientes sur la base des informations médicales disponibles et de la notice des conditionnements devraient suffire".

A lire aussi :

Les femmes enceintes prennent trop de médicaments

Grossesse : un médicament contre l'épilepsie pourrait provoquer des malformations du visage

Médicaments au volant : de nouveaux médicaments classés dangereux

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.