Actualités - Revue de presse

Hantavirus : qu’est ce que ce virus qui affole les réseaux sociaux ?

logo

Les tweets déferlent à propos d'un supposé nouveau virus mortel, apparu en Chine et responsable de la mort d'un homme dans la province du Yunnan. Il s'agit en fait d'un hantavirus, comme le rapport le Global Times. Nouvelle épidémie à prévoir ? Panique à bord des internets ! Stop à l'escalade d'angoisse : contrairement au Covid-19, virus récent contre lequel la médecine n'a pas encore de réponse, l'hantavirus est bien connu des scientifiques.

A person from Yunnan Province died while on his way back to Shandong Province for work on a chartered bus on Monday. He was tested positive for #hantavirus. Other 32 people on bus were tested. pic.twitter.com/SXzBpWmHvW

— Global Times (@globaltimesnews) March 24, 2020

Pourquoi il ne faut pas paniquer de l'hantavirus

Il n'y a pas d'épidémie d'hantavirus. D'abord, à cause de son mode de transmission. L'hantavirus peut infecter l'être humain, mais il faut que celui-ci soit en contact direct avec de la salive, des urines ou des excréments d'un rongeur malade.Et encore, pas tous ! En Europe, ce sont surtout les campagnols qui vivent dans les forêts et les habitations (granges, greniers, cabanes abandonnées…) qui peuvent le transmettre. Mais ce type de virus ne se transmet pas entre hommes.Ce type de virus, connu depuis 1993 n'a jamais entraîné d'épidémie. D'ailleurs, le malade qui en est récemment décédé n'a infecté aucune des personnes avec qui il a été en contact.

En quoi consiste l'hantavirus ?

Les hantavirus font partie de la famille des zoonoses. Les symptômes se manifestent entre une et six semaines après l'exposition, les infections peuvent être de gravité variable et parfois mortelles. Deux types de maladies résultent des hantavirus, selon la géolocalisation. En Europe et en Asie, ils entraînent des fièvres hémorragiques à syndrome rénal (FHSR) et sur le continent américain, un syndrome cardio-pulmonaire (SCPH). Pour l'heure, il n'existe ni traitement spécifique ni vaccin, mais les symptômes peuvent être pris en charge par la médecine qui les connaît bien.

Cela dit,ils sont très rares ! Seuls 728 cas ont été enregistrés aux Etats-Unis depuis 1993, 27 ans donc ! Par ailleurs, des mesures d'hygiène simples permettent de s'en protéger. Evitez les locaux abandonnés, pour les espaces inoccupés depuis longtemps que vous souhaiteriez nettoyer, équipez vous d'un masque car la transmission peut se faire par la poussière. Luttez contre la présence de rongeurs, faites attention à ne pas les attirer avec de la nourriture laissée à l'air libre. Protégez d'un pansement vos blessures avant de travailler le bois et ne manipulez pas les rongeurs morts ou vivants sans gants. Lavez-vous bien les mains en cas de contact.

Lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.