Actualités - Revue de presse

La consommation d’alcool baisse dans les Etats où le cannabis est légal

La consommation d'alcool baisse dans les Etats où le cannabis est légal

Le cannabis est autorisé pour un usage médical dans 29 Etats d'Amérique du Nord dont 9 admettent également l'usage récréatif. Des chercheurs, principalement issus de l'Université du Connecticut, aux Etats-Unis, ont voulu savoir si avec la légalisation de cette drogue, la consommation d'alcool était modifiée. D'après cette étude, relayée par Forbes, les scientifiques ont observé une baisse de la consommation d'alcool dans les Etats qui ont légalisé le cannabis pour un usage thérapeutique.

Une baisse de 15% des ventes d'alcool

Les chercheurs ont analysé les bases de données de 90 magasins vendant de l'alcool entre 2006 et 2015. Ils ont comparé les chiffres des Etats où le cannabis thérapeutique n'était pas autorisé avec ceux où il l'était, mais aussi les différences au sein même d'un Etat, avant et après légalisation. Une baisse de 15% des ventes d'alcool a été observée dans les Etats où le cannabis était autorisé. Selon les auteurs, cela montre que le cannabis thérapeutique et l'alcool peuvent « se substituer », car ils partagent le même public. Aucun changement n'a été constaté concernant la vente d'autres produits.

Les limites de cette étude, expliquée par Forbes, sont que seul le cannabis thérapeutique a été étudié. Or, les consommateurs de cette drogue pour un usage récréatif ne sont pas forcément les mêmes. Fumer incite également à manger et à boire plus. Ainsi, dans un si grand état tel que la Californie qui vient de légaliser l'usage récréatif du cannabis, les résultats pourraient être inversés.

À lire aussi :

Le cannabis ne diminue pas la fertilité

En Uruguay, le cannabis peut désormais s'acheter en pharmacie

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.