Actualités - Revue de presse

Le cowash, une méthode plus naturelle pour les cheveux

Le cowash, une méthode plus naturelle pour les cheveux

Zapper le shampoing pour retrouver des cheveux plus beaux au naturel, c'est la promesse du "cowash". Si vous voulez essayer, rien de plus facile a priori : vous remplacez le shampoing par l'après-shampoing.

Né de la contraction de "conditioner" (après-shampoing) et "washing" (lavage), cette méthode de lavage plus douce et respectueuse des cheveux replace un soin, jusqu'ici utilisé comme accessoire démêlant ou réparateur, au cœur de la routine beauté capillaire. Selon ses sympathisants, la texture plus crémeuse de l'après-shampoing mousse certes moins mais elle nourrit davantage les cheveux sans les abîmer ni les asphyxier sous une multitude d'ingrédients agressifs et irritants pour les cheveux comme les silicones (gainent la fibre capillaire) et les sulfates (agents lavants et moussants). Les têtes bouclées, frisées et aux cheveux secs profiteront particulièrement de ce "co-lavage".

Le concept a émergé des Etats-Unis. Lorraine Massey, une coiffeuse new-yorkaise, convertie à cette technique depuis des décennies pour entretenir ses boucles en a fait un livre "Curly girl : the handbook" dans laquelle elle explique la méthode. La mise en pratique est simple : appliquez l'après-shampoing sur cheveux mouillés sur la longueur jusqu'aux pointes et rincez.

Si le cowash rend les cheveux plus brillants, il ne garantit pas un lavage optimal puisque l'après-shampoing n'est pas destiné à laver mais à démêler ou nourrir par exemple. Les adeptes proposent donc d'alterner entre co-wash et shampoing, ce qui permet d'espacer ces derniers.

A post shared by @Raqueldog (@kinkycurlfriend) on Feb 2, 2013 at 6:06am PST

Du co-wash au "no poo" et au "slow"

Le co-wash a donné la tendance du "low poo" (shampoing faibles littéralement) avec des soins à la mention "low". Les formules douces sont adaptées aux cheveux sensibles contenant peu d'agents lavants et très allégés voire dépourvus de sulfates, ces tensio-actifs décapants pour le cuir chevelu.

Les partisans d'un vrai retour au naturel peuvent pousser plus loin la démarche et bannir tous les soins capillaires issus de l'industrie cosmétique.

Certains basculent alors dans le "no poo" : cette tendance radicale du zéro shampoing promeut le lavage de cheveux avec une préparation à base de vinaigre de cidre et de bicarbonate de soude.

D'autres préfèreront les soins bio ou réaliseront eux-mêmes leurs recettes de shampoing naturels doux enrichis en ingrédients certifiés bio ou d'origine naturelle. Enfin, la frange la plus militante peut s'initier à la routine "slow" en référence à la Slow cosmétique, une vision écolo-durable de la beauté, popularisée par l'expert en cosmétique naturelle Julien Kaibeck.

Lire aussi :

Slow cosmétique : un masque éclat spécial cheveux ternes

Un shampoing sec volumateur à l'avoine

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.