Actualités - Revue de presse

Les masques antipollution pour cyclistes, un accessoire inutile ?

Les masques antipollution pour cyclistes, un accessoire inutile ?

Certains cyclistes n'envisagent pas une sortie sans le port de ce masque. En ville, ils se sentent protégés contre les particules polluantes. Problème, ces masques dit "antipollution" pourraient en réalité être d'aucune utilité pour se prémunir de la pollution de l'air. Dans une expertise destinée à évaluer le bénéfice sanitaire potentiel du port d'un masque dit "antipollution", l'anses conclut à "l'insuffisance de données disponibles" attestant d'un bénéfice pour la santé. L'agence ne recommande donc pas le port du masque pour se protéger de la pollution de l'air.

Sur le même sujet Infographie : tout savoir sur la pollution de l'air

Pour étayer ces conclusions, l'agence explique d'abord que l'efficacité du masque testé en laboratoire ne peut préjuger de "l'efficacité en conditions réelles d'utilisation" par la population en général. Et l'agence de citer des paramètres qui peuvent biaiser cette efficacité : un "mauvais ajustement au visage, un manque d'entretien du masque, l'absence d'information et de formation de l'utilisateur, une activité physique intense, etc". La maîtrise du port du masque n'est donc pas garantie conclut l'agence.

Un "faux sentiment de protection" contre la pollution

Deuxième aspect qui met en cause l'intérêt du masque: "la plupart des produits recensés sur le marché français sont conçus pour protéger des particules présentes dans l'air ambiant et ne protègent pas contre les substances présentes à l'état gazeux", observe l'étude.

Problème, chez l'utilisateur, le port d'un masque peut donner l'illusion d'être protégé et mener à "des comportements conduisant éventuellement à une surexposition aux polluants dans l'air".

Le plus efficace pour limiter l'impact sanitaire de la pollution environnementale (avec notamment le risque de pathologies respiratoires et cardio-vasculaires) reste de limiter les émissions polluantes, conclut l'anses. L'agence prône notamment une meilleure transparence et une plus grande information de la population et des personnes sensibles sur les comportements à adopter afin de limiter l'exposition quotidienne.

[#Air] L’@Anses_fr publie les résultats de son expertise sur le bénéfice sanitaire potentiel du port d’un masque dit « antipollution ».
➡️ https://t.co/wiU6vlB5aW pic.twitter.com/2VgWsewQC0

— Anses (@Anses_fr) July 18, 2018

Lire aussi

14% des cas de diabète liés à la pollution

Vous faites souvent le ménage ? Alors vous avez des poumons de fumeur

Le bruit favorise le stress

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.