Actualités - Revue de presse

Les médicaments sans ordonnance se vendent moins

Les médicaments sans ordonnance se vendent moins

Le chiffre d'affaires de l'automédication en pharmacie a baissé de 3,7 % à 2,2 milliards d'euros en 2017, après deux années de forte hausse, selon l'étude annuelle de l'Afipa, l'association qui regroupe les professionnels du secteur.

"Alors qu'ailleurs en Europe, les gouvernements s'appuient sur le développement de l'automédication et engagent des campagnes d'éducation, aucune mesure de ce type n'a jamais été mise en œuvre en France par les pouvoirs publics" déplore l'Afipa. "Et ce, malgré la stratégie nationale de santé 2017-2022 qui place la prévention et la promotion de la santé au cœur des priorités".

La vente des médicaments homéopathiques en hausse

Ce sont essentiellement les médicaments sans ordonnance pour le voies respiratoires qui ont perdu du terrain (-8,4%) suivis des antalgiques (-4,1%) et des médicaments pour les voies digestives (-2,7%). Les deux premiers segments ont décliné en raison d'une faible activité des virus hivernaux l'an dernier et de l'obligation de vendre les antidouleurs codéinés sur prescription uniquement.

A l'inverse la vente des médicaments homéopathiques a enregistré une croissance de 2,4% avec notamment le médicament anti-grippe Oscillococcinum, qui reste numéro un des ventes de médicaments sans ordonnance.

Le marché des compléments alimentaires réalise aussi une très forte hausse avec une croissance globale de +12,1% portée notamment par une forte demande des compléments pour le sommeil et la détente (+28,2%).

A lire aussi :

Les limites de l'automédication durant la grossesse

Rhume : 11 médicaments dont vous n'entendrez plus parler

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.