Dossier : Votre diabète est votre affaire !

diabete symptomes

Lorsque le diagnostic de diabète est posé, vous vous demandez comment accepter cette intrusion dans votre vie, dans votre corps, comment faire avec. Souvent, la question que tout nouveau diabétique se pose est : comment vais je gérer ça ?

Alors, maintenant qu’il s’est imposé, pourquoi ne pas en faire un compagnon de route, une partie de vous avec laquelle vous devrez cohabiter, ce qui reviendrait à prendre soin de vous, de votre corps, de votre santé et de votre bien être.

Prenez conscience que vous devrez changer certaines de vos habitudes et ces changements sont loin d’être contraignants. En fait, l’hygiène de vie que doit adopter un patient diabétique devrait être celle que toute personne devrait adopter.

En voici les points essentiels:

  • Tenir un cahier de surveillance. Tous les paramètres doivent y être annotés : glycémie, tension artérielle, hypoglycémies, malaises, cholestérol…..ce cahier ( de route) vous sera remis par votre médecin.
    ***Note : vous devez connaitre toutes les cibles attendues par votre médecin pour chacune de vos mesures ci dessus.
  • Prendre une fois par an un rendez vous avec un ophtalmologiste même si votre vue est bonne. Une surveillance des capillaires présents dans le fond de l’œil est nécessaire.
  • L’autosurveillance des urines par des bandelettes dans le but de rechercher sucre et corps cétoniques doit être augmentée d’une fois par jour à 3 fois par jour en cas de survenue d’une infection comme une grippe, une inflammation soignée aux corticoïdes, un abcès dentaire, de la fièvre…
  • Rendre visite à son dentiste. Le diabète entraine une fragilité des gencives et des dents.
  • Diminuer ou si possible arrêter complètement la consommation d’alcool et de tabac.
  • En parallèle, vous devrez absolument être à cheval sur votre traitement, pratiquer un sport , surveiller votre alimentation et prendre soin de vos pieds.

 

Traitement

Diabète de Type 1

Si vous êtes insulinodépendant (Diabète de type 1):
Le choix de l’insuline ou des insulines ainsi que les doses à vous administrer, reviennent au médecin.

Votre rôle est de l’utiliser correctement et de mesurer votre glycémie à horaires réguliers à raison d’au moins 4 glycémies par jour. Cela peut être:

  • Au réveil
  • Avant le déjeuner puis 2 heures après
  • Avant le dîner puis 2 heures après
  • Avant de vous coucher.
  • et à chaque fois que vous en ressentez le besoin ou lors de circonstances particulières dont : un repas trop roche, des excès alimentaires , sensation d’hypoglycémie ..

***Note : certaines situations entrainent des variations dans la glycémie comme le stress, la maladie, une tristesse ou une joie intense,  de l’activité physique intense…

  • Mesurer votre tension à raison de 3 mesures le matin espacées de 5 mn, et de 3 mesures le soir, à raison de deux fois par semaine.
  • Vous devez toujours avoir sur vous vos doses d’insuline en cas d’imprévus comme par exemple un repas pris à l’extérieur .
  • Surveiller également, une fois par jour, vos urines grâce aux bandelettes, afin de rechercher sucre et acétones.
  • Vous ne devez oublier aucune injection, ne sauter aucun repas, et avoir toujours sur vous en cas d’hypoglycémie soudaine, un sucre, un morceau de chocolat, une sucrerie.

hypoglycémie

Qu’est-ce qu’une hypoglycémie et comment gérer une hypoglycémie ?

On parle d’hypoglycémie lorsque le taux de glucose, mesuré sur un glucomètre, à partir d’une goutte de sang issue de votre doigt (sang capillaire) est inférieure à 4 mmol/l ou 0.72 g/l

Il existe 3 niveaux d’hypoglycémies :

  1. l’hypoglycémie légère: la personne est consciente et est capable de se  traiter seule .
  2. l’hypoglycémie modérée: il y’a un manque de glucose au cerveau mais la personne peut se traiter seule
  3. l’hypoglycémie sévère : la glycémie est très basse ( inférieure à 2,8 mmol/l  ou 0.50 g/l). La personne est généralement inconsciente et ne peut pas se traiter seule.
    ***Note: Une personne adulte, sous insuline doit avoir chez elle du glucagon (hormone produite par le pancréas, qui augmente le taux de glucose dans le sang) injectable et au moins un de vos proches doit savoir comment vous l’injecter en cas d’ hypoglycémie sévère.
Les symptômes d’une hypoglycémie:

Tremblements, pâleur, changement d’humeur (agressivité…), palpitations, transpiration, faim, nausées, confusion, Somnolence, troubles visuels et de la parole, étourdissements, maux de tête et coma dans les cas sévères.

Comment gérer une hypoglycémie?

La personne est consciente  
– Si la glycémie est comprise entre 2.8 et 3.9 mmole/l (0.50 et 0.70 g/l), prendre immédiatement  15 grammes de glucose qui peuvent être soit :

  • 175 ml d’un jus de fruits  ou
  • 175 ml d’une  boisson gazeuse sucrée et non light  ou
  • 15 ml = 1 cuillère  à soupe de miel, de confiture  ou
  • 15 ml = 1 cuillère à soupe ou 3 sachets de sucre dissous dans de l’eau

– Si glycémie inférieure à 2.8 mmol/l ( 0.50 g/l), prendre 20 grammes de glucose qui peuvent être soit:

  • 250 ml d’un jus de fruits ou
  • 250 ml d’une boisson gazeuse sucrée et non light  ou
  • 20 ml = 4 cuillères à café de miel ou de confiture  ou
  • 20 ml = 4 cuillères à café ou 4 sachets de sucre dissous dans de l’eau
  • ***Note : Éviter de prendre du chocolat, des fruits ou des gâteaux car ils augmentent plus lentement la glycémie.

Dans les 2 cas, le patient doit rester au calme et se reposer durant 15 minutes.

Si la glycémie est toujours inférieure à 4 mmol/l ( 0.72 g/l), reprendre 15 grammes de glucose. Si la glycémie est supérieure ou égale à 4 mmol/l (0.72 g/l), prendre votre repas comme à votre habitude
***Note : Si votre repas est prévu dans plus d’une heure, il faudra  en attendant prendre 15 g de glucides plus une source de protéines (lait, fromage, viande..)

La personne est inconsciente :

***Note : Attention ne pas essayer de lui donner du glucose car elle risquerait de s’étouffer.

Le membre de la famille qui a reçu l’enseignement adéquat doit injecter au patient inconscient 1 mg de glucagon. Appeler une ambulance et attendre 15 minutes avant de reprendre la glycémie:

Si la personne reprend conscience lui donner 15 g de glucose (un des exemples cités plus hauts ) puis si elle se sent mieux, lui donner encore 30 grammes de glucides + des protéines ( exemple : viande, lait, fromage dans du pain..)
Si la personne reste inconsciente il faudra l’emmener le plus rapidement possible aux urgences.
Après que la crise soit passée , il faudra chercher les raisons de cette hypoglycémie ; un repas sauté? une dose d’insuline trop élevée? et en parler au médecin traitant.

 

Diabète de Type 2

Si vous êtes non insulinodépendant (Diabète de type2):

Pris seul, le traitement médicamenteux est insuffisant. Il est très important d’y associer un régime alimentaire sérieux. (voir chapitre régime alimentaire)

Une vérification de la glycémie plusieurs fois par semaine est fortement recommandée.

Si un épisode d’hypoglycémie survient, il devra être géré comme pour un patient avec diabète de type1.

Cas particulier des femmes enceintes :
Les femmes enceintes développent assez souvent un diabète gestationnel. Le seul moyen de rééquilibrer la glycémie est l’insuline.
Toutefois, et même après l’accouchement, un suivi ne doit pas être négligé.
Ce diabète passager pourrait être le signe d’un prédiabète. Il n’est pas rare qu’un diabète refasse surface quelques années plus tard surtout si la femme n’a pas suivi de régime.

diabète sport

La pratique du sport :

Il n’y a aucune contrainte à pratiquer une activité physique alors qu’on souffre d’un diabète, bien au contraire, c’est fortement recommandé, d’une part pour dépenser des calories et rééquilibrer la glycémie, maintenir et renforcer sa musculature et, d’autre part prévenir les maladies cardiovasculaires.

Avant toute reprise de l’activité physique, il est impératif de prévenir votre médecin. Il vous fera sûrement passer des tests d’aptitude afin d’adapter votre traitement et votre régime alimentaire à une augmentation de votre rythme.

Les sports les mieux adaptés pour les personnes âgées sont la natation, la marche sportive( rapide), la gymnastique douce au sol, à raison d’une demi heure par jour. Mais, quoi qu’on en dise, pour ceux qui ne le peuvent pas ou qui ne s’en sentent pas capables à un âge avancé rester actif à la maison, faire les courses ou du jardinage représentent également une activité physique.

Les enfants peuvent pratiquer tous les sports. Aucune interdiction n’est à ce jour émise, le sport chez les enfants diabétiques aide à développer la musculature de la cage thoracique et de l’appareil cardiovasculaire.

Quelques règles cependant :

  • Avoir toujours une collation, et de l’eau pour vous hydrater régulièrement ainsi que votre lecteur de glycémie.
  • Si après l’effort la glycémie est inférieure à 1g/l : prenez une collation pour compenser.
  • Si la glycémie n’a pas baissé : la collation n’est pas indispensable.
  • ***NOTE : Injection d’insuline et sport Attention à ne pas vous injecter de l’insuline dans une région de votre corps qui sera sollicitée par l’activité physique que vous allez pratiquer car cela peut  peut diminuer plus rapidement votre glycémie.

régime diabète

Le régime alimentaire :

  • Les légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches,….) en salade plutôt qu’en plats mijotés.
  • Des fruits oui mais, attention à la quantité de fruits consommée. On recommande 1 portion par repas et 2 à 5 portions maximum par jour et réparties sur toute la journée. Privilégiez les fruits frais entiers plutôt que leur jus. Votre nutritionniste ou votre médecin saura vous indiquer les portions pour chaque fruit.
    A titre indicatif, 1 portion de fruit peut être: 1orange ou 1 pêche ou 1 pomme ou 1 poire, ou    1/2 banane, ou 2 tasses de fraises, ou 1 tasse ( 250 ml) de cantaloup ou de melon, ou 15 raisins …
    **Note : une personne diabétique peut consommer tous les fruits.
  • Des légumes pour leurs fibres.
  • Eviter l’agneau et le mouton ainsi que les peaux de poulet et autres volailles qui sont très grasses.
  • Yaourts natures plutôt qu’aromatisés, qui contiennent sucres et additifs.
  • Se peser régulièrement, éviter la prise de poids.
  • Préférer la cuisine vapeur.

pied diabète

L’ hygiène des pieds et extrémités :

Le pied d’un diabétique étant souvent ischémique (moins de sang qui y circule car rétrécissement des artères des cuisses et des jambes), il en résulte une perte de sensibilité à la douleur, au froid et au chaud.

Cet état peut être préoccupant si la personne se fait mal en se cognant, se blesse, saigne, et ne ressent rien.

Vous même ou une personne de votre entourage (conjoint, enfants,..) pouvez régulièrement inspecter vos pieds. Il faudra vérifier la moindre petite trace suspecte, la présence ou non de de champignons entre les orteils, ongle incarné, blessure dûe à la chaussure,…..

**ATTENTION à la nécrose et à la gangrène qui peuvent apparaitre en quelques jours.

  • L’hygiène des pieds doit être soigneuse, rigoureuse et quotidienne.
  • L’eau des bains de pieds doit être tiède. Une eau trop chaude qui ne serait pas ressentie entrainerait des brûlures.
  • Utiliser un gant de toilette doux plutôt qu’une ‘’kassa ‘’ ou un gant de crin qui pourraient irriter et faire saigner.
  • Rincer à l’eau froide.
  • Sécher soigneusement avec une serviette propre, l’humidité entre les orteils favorise l’apparition de champignons.

Auteur(s)

Dr M. Hammoutène et M.Mimouni (Pharmacienne)

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.