La nymphomanie.

nymphomanie

Selon le Larousse médical, la nymphomanie est un trouble comportemental de la sexualité au même titre que le fétichisme ou l’inhibition sexuelle…

La nymphomanie est un trouble féminin qui se manifeste par un comportement sexuel compulsif résultant d’une exagération pathologique des désirs sexuels.

Elle est également connue sous le nom d’hypersexualité, de sexolisme, de dépendance sexuelle, de comportement sexuel compulsif, d’impulsion sexuelle, de sexualité compulsive …(1)

Origine du mot:

Le terme de nymphomanie a été utilisé pour la première fois en 1771 par un médecin français du nom de Bienville dans son livre « La nymphomanie ou traité de la fureur utérine ».

Ce terme vient du grec « nymphê » en référence à une divinité féminine de la mythologie grecque représentée sous les traits de jeunes filles nues et « mania » qui veut dire folie.

Causes de la nymphomanie :

Au 18ème siècle, la nymphomanie était considérée par certains psychiatres comme une maladie psychique grave.
Vers la fin du 19 ème siècle, Freud pense que l’origine de la nymphomanie se trouve dans l’inconscient et que les femmes atteintes doivent être prises en charge par un traitement psychologique intense.(2)

Aujourd’hui, les causes exactes de la nymphomanie restent méconnues.

Cependant certaines pathologies peuvent constituer des facteurs qui peuvent contribuent au développement de cet état. Parmi ces pathologies: les troubles endocriniens, la prise de certains médicaments, la bipolarité, un grand manque affectif ou un manque intense de confiance en soi …

Note:
Certains auteurs vont jusqu’à incriminer la race ou le climat. En effet, dans les années 1830, plusieurs médecins tels que Chambon, Macquart, Louyer-Villermay et Pinel établissent la part conjointe du tempérament et du climat dans le déclenchement de la nymphomanie (3)

Le plus souvent les femmes qui souffrent de nymphomanie n’ont pas d’orgasmes et peuvent même être frigides. Cela entraine chez elle une véritable souffrance en plus du fait que leur désir sexuel obsessionnel n’est jamais inassouvi.

Traitement

Y a-t-il un traitement à cela ?

La psychothérapie : un professionnel de la santé pourra déterminer la cause de cet état et aider la femme à s’en débarrasser.

Des groupes de soutien : importés des USA, ces groupes appelés SAA pour Sex Addicts Anonymous ( les anonymes accro au sexe) sont également présents en France sous l’appellation de DASA (Dépendants affectifs et sexuels anonymes)

Un traitement médicamenteux peut également être prescrit dans le cas de bipolarité ou de dépression sous-jacentes.

Enfin …

Même si on en n’entend pas beaucoup parler, le masculin de nymphomanie existe. Il s’agit du satyriasis, qui vient du mot satyre, créature de la mythologie grecque.
« La nymphomanie donne lieu à sept thèses de médecine de 1800 à 1836. En revanche, le satyriasis et le priapisme suscitent beaucoup moins d’intérêt, une seule thèse de médecine porte sur le satyriasis (1804) » (4)

De nos jours, le terme de nymphomane est très souvent utilisé, à tort, dans le langage familier, pour désigner une femme qui s’octroie le droit à un épanouissement sexuel. Il est à discerner du trouble addictif qu’est la nymphomanie.

Auteur(s)

Equipe santéclic

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.