Tout savoir sur le vaccin contre la grippe

sleep-1209288_1920

 Qu’est ce que la grippe :

La grippe est une infection pulmonaire virale aigüe causée par les virus influenza A ou B.
Elle est caractérisée par des frissons, des courbatures, une fatigue, des maux de tête et de la fièvre pouvant atteindre 40 ºC. Un écoulement nasal, une toux sèche et des douleurs au niveau de la poitrine peuvent accompagner ces symptômes.
Chez certaines personnes comme les enfants, on peut retrouver des maux de ventre, des nausées et vomissements ou de la diarrhée.
Les symptômes de la grippe apparaissent 1 à 4 jours après l’exposition au virus.
Le virus de la grippe est très contagieux.
La transmission se fait par un contact direct (baiser, poignée de main, éternuements, etc…ou par des objets contaminés par le virus. Celui -ci peut vivre jusqu’à 2 jours sur des objets contaminés.
Une personne infectée par le virus de la grippe peut être contagieuse 24 heures avant d’être symptomatique et  jusqu’à 7 jours après le début des symptômes.
La grippe dure environ 10 jours. La plupart des personnes en bonne santé guérissent de la grippe par elles-mêmes au bout de ce délai.
La toux et la fatigue peuvent toutefois durer jusqu’à 2 semaines, voire plus.
La grippe survient dans (1) :

  • l’hémisphère nord entre les mois de novembre et d’avril
  • l’hémisphère sud entre les mois d’avril et d’octobre
  • les pays tropicaux toute l’année

Complications

Chez certaines personnes la grippe peut entraîner des complications. Parmi elles:

  • pneumonie ou bronchite;
  • sinusite, otite.
  • déshydratation
  • hospitalisation et même décès .

Les personnes à risque de développer ces complications sont celles qui souffrent de cancer ou de maladies chroniques comme:

  • diabète et autres maladies métaboliques
  • maladies cardio-vasculaires
  • maladies pulmonaires
  • obésité morbide ( IMC supérieure à 40)
  • maladies neurologiques

Les personnes âgées de 65 ans et plus, les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ou celles qui viennent d’accoucher (depuis moins d’un mois ) sont elles aussi plus à risque de développer des complications.

Prévention- recommandations :

Certaines mesures d’hygiène peuvent aider à diminuer la transmission du virus de la grippe. La vaccination reste néanmoins le moyen le plus efficace pour prévenir cette infection et ses complications.

Le vaccin de la grippe ne protège pas contre le rhume et les infections respiratoires autres que la grippe.

Il est fortement recommandé et en tout temps de :

Se laver les mains à chaque fois que cela est possible. A défaut on utilisera des solutions antibactériennes ou des lingettes qui en sont imprégnées.
Tousser et d’ éternuer dans le creux de son bras et non dans sa main
Essuyer les surfaces, outils, instruments, meubles, poignets de portes , téléphone..qu’on manipule et qu’on partage.

A l’échelle mondiale : (8)

On recense :

  • 1  milliard de cas d’influenza
  • 3 à 5 millions de cas de maladies graves et 250 000 à 500 000 décès

En Algérie :(6) :

En 2015-2016, on a signalé :
151 cas de grippe sévère admis à l’hôpital soit 32% de l’ensemble d’un échantillon estimé à 534 personnes.
Le syndrome  grippal représente 10% des consultations médicales de saison.
Chez les enfants âgés entre 0 et 4 ans, ce taux est en augmentation de 3 à 5% par rapport à celui enregistré chez les adultes.

Au Canada : (4)

L’agence de la santé publique du Canada estime le nombre d’hospitalisations liées à la grippe à près de 20 000 cas par année. Environ 4000 morts attribuables à la grippe.

En France: (2)

Près de 3 000 hospitalisations ont été rapportées par les services d’urgence.
L’épidémie a duré 11 semaines au lieu des 9 observées en moyenne.
Au total, 2,3 millions de personnes ont consulté pour syndrome grippal, dont 42 % étaient des enfants de moins de 15 ans.

Conception du vaccin de la grippe :

Les souches du virus d’influenza  évoluent constamment. Le virus subit continuellement des mutations d’où la difficulté d’élaborer un vaccin unique et efficace contre les souches en circulation.
Chaque année, pus d’une 100 aine de centres répartis dans le monde sont chargés d’analyser le comportement des souches en circulation. Ces centres collectent les données relatives au virus de la grippe puis les transmettent à l’OMS.
Au mois de février de chaque année, l’OMS utilise ces données pour définir les souches de virus qui devraient se retrouver dans le vaccin de la saison suivante.

Cette organisation émet alors ses recommandations aux différents pays et ce sont eux qui décident des souches qui se retrouveront dans les vaccins qui seront utilisés chez eux.
Généralement, de 3 à 4 souches différentes du virus de l’influenza entrent dans la composition du vaccin. On parle de vaccin trivalent (3 souches) ou quadrivalent (4 souches).

En 2009, la FDA a approuvé un nouveau vaccin trivalent antigrippal inactivé, à haute dose, pour les individus âgés de 65 ans.

Les différents types de vaccin :

Le vaccin de la grippe peut être soit vivant atténué ou inactivé.
Selon le voie d’administration, on dénombre 2 types de vaccins

  1. Celui par injection. C’est celui qui est  recommandé chez les enfants âgés de 6 à 23 mois ainsi que chez les jeunes de 2 à 17 ans.
  2. Celui par voie intranasale, indiqué pour les personnes de 2 – 59 ans

Composition du vaccin 2016-2017(3) :

Sur les recommandations de l’OMS annoncées le 25 février 2016, pour l’hémisphère nord, le vaccin utilisé pour la saison 2016-2017 contient les souches suivantes:

  • A/California/7/2009 (H1N1)
  • A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2)
  • B/Brisbane/60/2008
  • B/Phuket/3073/2013 : Souche présente dans le vaccin intranasal et seulement dans le vaccin quadrivalent.

Le vaccin par injection  est un vaccin trivalent inactivé.
Le vaccin intranasal  est un vaccin vivant atténué.

Tous ces vaccins grippaux sont sans adjuvant et donc sans sels d’aluminium.(9)

Quel vaccin pour quelle population ?

Il n’ y a pas de préférence pour un vaccin par rapport à un autre, mais une attention particulière devrait accordée aux mises en garde.

Il faut aussi savoir que:

  • Le vaccin intranasal ne serait pas  recommandé cette année en raison de la probabilité de faible efficacité.(7)
  • Dans le vaccin quadrivalent, la souche supplémentaire B pourrait augmenter la protection notamment chez les enfants.
  • Dans certaines régions du monde, comme en Amérique du Nord, il est proposé aux personnes de plus de 65 ans 3 vaccins au choix:
    1/ le vaccin standard.
    2/ Le vaccin à haute dose
    3/ le vaccin trivalent à dose standard, mais avec un adjuvant (substance ajoutée au vaccin pour stimuler la réponse immunitaire.)

Il faut savoir que la réponse immunitaire au vaccin contre la grippe diminue avec l’âge.

 

Efficacité du vaccin(4) :

L’efficacité du vaccin de la grippe diffère d’années en année et est imprévisible. A titre d’exemples, au Canada en :

  • 2014-2015 l’efficacité était de 0%
  • 2013-2014 l’efficacité était de 70%
  • 2012-2013 l’efficacité était de 50%
    2011-2012 l’efficacité était de 60%

Quand se faire vacciner?

Généralement à l’automne. A noter que le vaccin est efficace pendant au moins 6 à 8 mois(7).

Il est recommandé de continuer la vaccination aussi longtemps que la grippe circule … même au printemps.(7)

Les campagnes d’immunisation pour la saison 2016-2017 peuvent légèrement varier d’un pays à un autre:

  • En Algérie : la campagne de vaccination a débuté le 16 octobre 2016
  • Au Québec la campagne d’immunisation débutera le 1 er Novembre.
  • En France : cette campagne s’étalera du 6 octobre 2016 au 31 janvier 2017

Qui doit être vacciné:

birch-1498550_1920-1

Toutes les personnes à risque de développer des complications dont celles qui souffrent de cancer ou de maladies chroniques (diabète, maladies cardio-vasculaires, maladies pulmonaires, obésité morbide…)
Les personnes âgées de 65 ans et plus, les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ou celles qui viennent d’accoucher ( moins d’un mois ).
Toute personne susceptible de transmettre ou de propager le virus de la grippe à des populations vulnérables comme : les professionnels de la santé, les contacts familiaux des personnes qui sont à haut risque de complications…

Selon la revue Prescrire du 1er novembre 2012 (5): la vaccination antigrippale des femmes enceintes et des personnes très obèses semble surtout justifiée en cas d’autres risques de complications de la grippe associés.

Effets indésirables possibles du vaccin :

On assiste le plus souvent chez des personnes qui reçoivent le vaccin en injection, à de la douleur et de la rougeur au site d’injection, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs musculaires, un écoulement ou de la congestion nasale..
Le vaccin intranasal contre la grippe est sécuritaire. Dans la majorité des cas, il provoque peu de réactions indésirables.

Une personne qui reçoit un vaccin intranasal ne doit pas être en contact avec des personnes dont le système immunitaire est très affaibli et ce durant 2 semaines après avoir reçu ledit vaccin.

A notre que certains effets indésirables rares mais graves ont été mentionnés: convulsions, encéphalite, paralysie faciale, syndrome de Guillain-Barré…

Contre-indications au vaccin de la grippe:

  • Toute personne qui a déjà eu une réaction allergique grave (par exemple, anaphylaxie) à un vaccin contre la grippe.
  • Enfant de moins de 6 mois
  • Le vaccin vivant atténué ( intranasal) ne doit pas être administré aux :
  • femmes enceintes ainsi qu’à celles qui allaitent.
    patients immunodéprimés (y compris ceux infectés par le VIH ainsi que ceux qui souffrent d’une immunosuppression provoquée par des médicaments)
  • Les personnes qui ont pris un médicament antiviral de la grippe dans les 48 heures qui ont précédé.
  • Adultes âgés de 50 ans et plus .

-Le vaccin intrants ne semble pas conseillé aux :

  • Asthmatiques
  • Patients ayant des problèmes neurologiques, cardiovasculaires, musculaires, hépatique ou rénaux.

Allergie aux oeufs et vaccin contre la grippe:

Le virus influenza est cultivé dans des œufs embryonnés de poule.
Néanmoins, les patients qui sont allergiques aux oeufs ne sont pas plus susceptibles de développer de réactions comparés à ceux qui ne le sont pas.
Ils peuvent donc recevoir leur vaccin et doivent bénéficier des mêmes recommandations post- vaccination que tout autre personne, à savoir : surveillance et mise en observation durant environ 15 minutes en salle d’attente.(7)

Interactions médicamenteuses possibles :

  • – Médicaments( antiviraux) contre la grippe comme l’Oseltamivir ( Tamiflu ), le peramivir , le zanamivir. On a démontré une diminution de l’efficacité du vaccin antigrippal lorsque pris en concomitance.

Que faire après le vaccin/ recommandations importantes :

Attendre 15 minutes environ dans la salle d’attente car si une réaction allergique doit survenir, les symptômes apparaîtront quelques minutes après la vaccination.
Utilisez un médicament contre la fièvre: Acétaminophène, Ibuprofène en cas de douleur ou de fièvre et non à titre préventif.

Ne pas utiliser d’aspirine (acide acétylsalicylique) chez les personnes de moins de 18 ans dans les 4 semaines suivant la vaccination

Il est recommandé d’aller consulter si :

  • – La personne vaccinée ressent des symptômes qui lui semble graves et inhabituels.
  • – les symptômes ressentis s’aggravent ou durent plus de 2 jours

Auteur(s)

Mounia Mimouni , pharmacienne clinicienne associée (UdeM)

Sources

Références :

(1) canadiensensante.gc.ca

(2)  http://www.santepubliquefrance.fr/

(3) http://sante.gouv.qc.ca/

(4) la presse.ca, Vaccination contre la grippe: un taux d’efficacité de 0%, Publié le 30 janvier 2015 à 08h32 | Mis à jour le 30 janvier 2015 à 09h01
(5) « Grippe chez les femmes enceintes ou les personnes très obèses » Rev Prescrire 2012 ; 32 (349) : 838-842.

(6) http://www.radioalgerie.dz/news/fr/article/20161009/90347.html

(7) Influenza. Pharmacist’s Letter: October 2016; Vol: 32, No. 10

(8) Grippe (saisonnière)Aide-mémoire N°211. Mars 2014http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/

(9) Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe 2016-2017 : objectifs et modalités pratiques. Publié le 7 oct. 2016 à 17h00 • Mis à jour le 8 oct. 2016 à 16h21 https://www.mesvaccins.net/

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.