Le Vinaigre de cidre

rincage-vinaigre-antipelliculaire
Pour la petite histoire : Le vinaigre fût utilisé vers l’an 420 avant JC, par Hippocrate, père et réformateur de la médecine contemporaine, qui le mélangeait à du miel et l’utilisait comme énergisant et élixir pour aider à traiter et guérir. Le vinaigre de cidre fût, lui, popularisé par un médecin américain, le Dr D.C. Jarvis qui le prescrivait pour traiter avec succès plusieurs maux et malaises.

Partie utilisée :
Le vinaigre de cidre de pommes est un aliment fermenté. Il est issu de pommes écrasées qui donneront du jus qui deviendra cidre puis vinaigre après fermentation.
Celle-ci se fait sous l’action de bactéries et de levures qui, en se multipliant à la surface du liquide, vont former un voile blanchâtre appelé : « Mère vinaigre »
A noter que le produit final conserve toutes les propriétés nutritives de la pomme auxquelles s’additionnent celles qui ont été générées pendant la fermentation.


Le vinaigre de cidre est utilisé seul ou avec du miel pour traiter l’ostéoporose (affaiblissement des os), la perte de poids, les crampes et les douleurs aux jambes, le dérangement gastrique, les maux de gorge, les problèmes de sinus, l’hypertension artérielle, l’arthrite; pour aider à éliminer les toxines, stimuler les mécanismes de pensée, ralentir le processus de vieillissement, réguler la tension artérielle, réduire le cholestérol et lutter contre les infections.

Certaines personnes appliquent le vinaigre de cidre sur la peau pour traiter l’acné, les zonas et les piqûres d’insectes, soulager les coups de soleil et prévenir les pellicules. Il s’applique également sous forme de lotion tonique et s’utilise dans le bain pour traiter les infections vaginales.

Dans l’industrie alimentaire, le vinaigre de cidre est utilisé comme aromatisant.



Composés actifs :
– Acide acétique : les concentrations dans le commerce peuvent aller de 1 % à 10,57 % (concentration idéale de 5 %)
– Acide citrique : les concentrations dans le commerce peuvent aller de 0 % à environ 18,5 %.
– Nutriments : vitamines A, B1, B2, B3 ou PP et C
– Enzymes
– Minéraux et Oligoéléments : Potassium. Phosphore, Calcium, Magnésium, Soufre, Fer, Fluor, Silicium, Zinc, Cuivre, Manganèse et Sélénium.
– Pectine à forte dose.

**Note : l’acidité du vinaigre de cidre lui confère quelques unes de ses propriétés dont celle comme antiseptique en en usage externe. A noter qu’il devient alcalin une fois dans le corps.

Utilisations

Utilisations pour lesquelles le produit semble efficace :

**Les preuves cliniques sont insuffisantes pour valider ces utilisations **

  • Diabète : Réduction du taux de glucose dans le sang après un repas, chez un diabétique.
  • Diminution du cholestérol
  • Ralentissement de la digestion, dérangement gastrique : le vinaigre de cidre stimulerait la digestion  et réduirait les flatulences et les spasmes abdominaux
  • Crampes, courbatures musculaires, entorses, douleurs aux jambes.
  • Maux de gorge.
  • Hypertension artérielle.
  • Arthrite-Arthrose : le vinaigre de cidre agirait en dissolvant les dépôts calcaires ce qui favoriserait leur élimination au niveau des articulations
  • Ostéoporose
  • Acné, coups de soleil, herpès labial (bouton de fièvre)
  • Piqûres.
  • Pellicules…

Vinaigre de cidre et perte de poids :

A ce jour, une seule étude datant de 2009, publiée dans Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry, a montré les effets du vinaigre de cidre sur la fonte de la graisse et les triglycérides. Dans cette étude, il est suggéré de prendre 2 cuillères à café par jour pour favoriser la perte de poids. 
Le vinaigre de cidre, apporterait une plus grande satiété après les repas. Il serait également utilisé en cure détoxifiante ou dépurative, sans aucune preuve scientifique

Utilisations populaires :
Déodorant naturel, Lotion après-rasage, taches brunes, mauvaise haleine…

Est –il dangereux d’en prendre ?

La consommation de vinaigre de cidre, sur une période bien déterminée et comme recommandé, serait sans danger pour la plupart des personnes (Voir contre-indications et mises en garde).

 

Posologie

Comment l’utiliser :
Le vinaigre de cidre peut être utilisé en gargarismes, en inhalation, par voie orale (en liquide ou en comprimé), ou directement sur la peau.

Pour faciliter la digestion : 2 cuillères à café de vinaigre et 1 à 2 cuillères à café de miel dans un grand verre d’eau (200-250 ml). À prendre 30 minutes avant le repas.
Arthrite et arthrose : 1 à 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre pur dans ½ verre d’eau à boire avant chaque repas et au coucher.

**Note :
On peut également se frictionner la partie douloureuse avec du vinaigre de cidre après avoir appliqué sur cette même partie un gant imbibé d’eau chaude et de sel.

Crampes, courbatures musculaires, entorses…
Application directe sur la peau : frictionnez la partie douloureuse avec du vinaigre de cidre après avoir appliqué sur cette même partie de l’eau chaude et du sel.
Bain dans lequel on ajoute une poignée de gros sel et 2 grands verres de vinaigre de cidre.

 

Contre-Indications

Contre-indications / mises en garde :

  • – Gastrite (inflammation de l’estomac), reflux gastro-œsophagien, ulcère gastrique : Très grande vigilance
  • – Diabète : Le vinaigre de cidre pourrait réduire le taux de glucose dans le sang (glycémie) chez les personnes diabétiques.
  • – Allergies aux sulfites : le vinaigre de cidre contient, comme tout produit fermenté, des sulfites. Les sulfites peuvent entraîner des réactions allergiques chez certaines personnes allant d’une réaction légère à grave chez les personnes hypersensibles, notamment chez les asthmatiques. Ces réactions peuvent aller des nausées au choc anaphylactique et à la mort.
  • – Prise de médicaments ou de plantes qui baissent le taux de glucose : Insuline, et parmi les plantes l’écorce de saule, le fenugrec, le gingembre…
  • – Prise de médicaments ou de plantes aux effets laxatifs : car cela peut augmenter le risque d’une carence en potassium. Parmi les plantes, on citera : l’aloès, la coloquinte, l’écorce de noyer cendré, l’iris versicolore, le jalap, la manne, le nerprun bourdaine, le nerprun cathartique, la rhubarbe, la scammonée du Mexique et le séné.
  • – Prise de plantes qui diminuent le taux de potassium dans le sang : comme la réglisse.

 

Effets secondaires

Par voie orale :
– La consommation de 250ml de vinaigre de cidre par jour à long terme pourrait conduire à des problèmes de santé tels que l’ostéoporose et une baisse significative du potassium (K+).
– Email des dents endommagé, irritation de la muqueuse buccale, gastrique…Attention, toujours prendre le vinaigre de cidre dilué.

 
Conservation :
Un vinaigre de cidre pur à 100% est un produit qui ne devrait pas s’altérer avec le temps. On recommande néanmoins de le conserver à l’abri de la lumière et loin d’une source de chaleur.

 

Note :

Choisir un vinaigre de cidre de fabrication « artisanale », pur, bio, pressé à froid, non pasteurisé et non filtré. Le vinaigre produit de la sorte contient la « mère vinaigre ». Le vinaigre produit de façon industrielle, ne contient pas la « mère vinaigre ». Par ailleurs il renferme des colorants artificiels, des agents de conservation …

Utilisation en grossesse et en allaitement

Evitez l’utilisation du vinaigre de cidre durant la grossesse et l’allaitement

 

 

Auteur(s)

Redigé par : M.Mimouni ( Pharmacienne)
Révisé par : Dr H. Ferial (Dr en génie biologique et médical )

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.