Acide hyaluronique 

lipstick-791761_1920

Qu’est ce que l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique (HA) est une molécule présente naturellement dans notre organisme. Il sert à maintenir un bon niveau d’hydratation de la peau car il a la capacité de capter l’eau et de la maintenir dans les couches profondes de la peau.

Quelles sont ses indications ?

Les injections d’acide hyaluronique permettent d’agir sur trois composantes du vieillissement du visage : l’apparition de rides, le relâchement cutané et la perte de certains volumes.
L’acide hyaluronique  est utilisé depuis 15 ans comme produit de comblement dans le traitement des rides du visage et du cou. Il est résorbable et  parfaitement toléré.

De nombreux  laboratoires proposent maintenant différentes gammes de produits, à des concentrations et des viscosités variables afin de répondre aux besoins tels que le remodelage des volumes du visage,  le lissage des rides fines, ou la revitalisation cutanée.

Le principe d’injection d’acide hyaluronique

Le principe d’un traitement de vieillissement du visage par injection d’acide hyaluronique consiste à injecter sous la peau un produit (gel) qui crée du volume dans les zones qui en manquent : lèvres, pommettes, menton, pourtour des yeux (cernes).Une fois infiltré dans la peau, le gel retient l’eau et se mélange à l’acide hyaluronique naturellement présent. La peau est ainsi repulpée et la ride estompée voire gommée.

S’agissant d’un produit biodégradable qui s’épuise naturellement dans l’organisme, il est nécessaire de répéter l’opération afin de maintenir son effet dans le temps.

Les zones traitées

Les injections d’acide hyaluronique  permettent de traiter :

  • les sillons naso-géniens (de part et d’autre des ailes du nez jusqu’aux commissures des lèvres)
  • les plis d’amertumes (de chaque côté de la bouche jusqu’au menton)
  • les rides péribuccales (autour de la bouche)
  • les cernes,
  • le creusement des joues, des tempes,
  • le relâchement débutant des bajoues,
  • les rides du lion ou de la glabelle,
  • les rides de la patte d’oie ou du pourtour des yeux,
  • les rides du front.

Comment se passe la séance d’injection?

L’intervention est réalisée au cabinet de consultations. Selon les indications, elle peut être réalisée sans anesthésie, avec une anesthésie de contact (crème EMLA, froid) ou sous anesthésie locale.

En fonction du praticien, du nombre de zones à traiter, de l’ampleur des améliorations à apporter, et de la nécessité éventuelle de réaliser une anesthésie, la séance d’injection peut durer de 10 minutes à 1 heure.

L’injection est réalisée à l’aide d’une aiguille très fine permettant l’effacement immédiat des rides, sillons et dépressions, sans sur-correction.

La quantité de produit nécessaire (nombre de seringues) est extrêmement variable en fonction de très nombreux paramètres.

Dans certains cas, il est préférable d’envisager d’emblée une séance de retouche après quelques jours ou quelques semaines afin d’optimiser le résultat.

Les séances d’entretien:

Dans l’idéal, il faudrait renouveler l’injection de comblement tous les six à neuf mois, parfois moins quand il s’agit des premières séances. A noter qu’il est préférable de ne pas attendre que  les rides ou les sillons réapparaissent complètement.

Les résultats de l’acide hyaluronique

L’effet de l’acide hyaluronique est visible immédiatement. A la fin de la séance, vos rides ont déjà disparu, mais un délai de quelques jours (une dizaine de jours en moyenne) est nécessaire pour estimer le résultat définitif. C’est le temps nécessaire pour que le produit se soit bien assimilé, que l’œdème ait disparu et que les tissus aient retrouvé toute leur élasticité.

A noter que les résultats sont variables selon les personnes. En effet l’âge, la zone traitée, l’hygiène de vie en général, les niveaux d’exposition au soleil et  le tabagisme sont des facteurs qui vont influencer le résultat final.

Etant donné que l’acide hyaluronique est une molécule résorbable, ses effets sont donc limités dans le temps. Ils durent en moyenne 6 à 8 mois,, voire 12 mois dans le meilleur des cas. Par conséquent, pour entretenir les résultats obtenus, vous devrez retourner chez le médecin pour des séances d’entretien.

Les suites de l’injection

A la suite des injections, on peut observer dans certains cas l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’une rougeur de la peau dont l’importance et la durée sont variables selon les produits et les individus. Ces petits désagréments restent habituellement modérés et disparaissent au bout d’un à trois jours.

Plus rarement, on peut ressentir durant les premiers jours, au niveau des points d’injections, une certaine sensibilité de la peau, des démangeaisons. On peut aussi dans certains cas observer une pâleur cutanée, une pigmentation accentuée de la peau (hyperpigmentation, peau plus foncée ou taches sur la peau), ou de petites ecchymoses (bleus).

Dans certains cas la peau peut montrer pendant les premiers jours,  quelques irrégularités momentanées liées à la diffusion inhomogène de l’œdème, ou un aspect en relief (hyper-correction) qui va progressivement disparaître.

Les contre-indications

Par mesure de précaution, on ne pratiquera pas d’injections d’HA chez la femme enceinte ou allaitante.

Il existe des contre-indications aux injections d’HA que le médecin devra rechercher avant toute injection, tels qu’un terrain allergique important et évolutif, l’hépatite C, certaines maladies auto-immunes ou inflammatoires aiguës, des injections antérieures de produits non dégradables.

Dans le cas où des précautions sont à prendre, le médecin devra pratiquer des tests de tolérance avant toute injection

Effets secondaires

Réactions allergiques : elles sont rares et devraient être évitées par les tests préalables.

Réactions locales post-injections: œdèmes, rougeurs, pâleurs, irrégularités, sensibilité, démangeaisons, ecchymoses. Ces réactions ne sont toutefois que temporaires.

Poussée d’herpès labial : chez les sujets prédisposés.

Réaction inflammatoire aiguë ou chronique : possible après injection secondaire dans une zone ayant déjà été injectée avec d’autres produits, en particulier non résorbables.

Précautions à prendre avant et après l’injection

  • Éviter la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires dans les 4 à 6 jours qui précèdent les injections pour éviter les risques de saignement. Éviter également les médicaments à base de vitamine C, E ou Ginkgo biloba.­
  • Informer le  médecin en cas de prise d’anticoagulants
  • Ne pas vous exposer au soleil dans les heures précédant les injections et s’il y a des hématomes post-injections
  •   Éviter toutes activités sportives dans les 2 heures et les anti-inflammatoires dans les 4 heures qui suivent les injections
  • Dans les 24 heures qui suivent l’injection, éviter le sauna et le hammam ainsi que les massages du visage.

 

Auteur : R. Benslama.
Révision : Dr F. Haroun (Dr en génie biologique et médical)

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.