Tout sur le Botox.

girl-1583401_1920

Qu’est-ce que le Botox?

Le Botox®, dont le nom scientifique est la toxine botulique de type A, est une protéine purifiée produite en laboratoire. Elle est employée depuis les années 1980 par les neurologues pour lutter contre des pathologies neuro-musculaires (strabisme, spasme du larynx, torticolis spasmodique), C’est un produit utilisé également en ophtalmologie.

En ce qui concerne l’esthétique médicale, le Docteur CARRUTHERS, ophtalmologiste au Canada s’est aperçu le premier que ses patients traités par la toxine botulique avaient moins de rides autour de l’œil que les autres. En 1990, une patiente observatrice lui demanda d’harmoniser l’autre œil : c’est ainsi que l’indication esthétique est née.

Principe

La toxine botulique est utilisée pour ses propriétés de relaxation musculaire. Il ne s’agit pas d’un comblement.

Le but le plus souvent recherché est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front et des sourcils, afin d’atténuer aussi bien les rides horizontales que les rides verticales provoquées par la contraction de ces muscles.

Cette paralysie provoquée par la Toxine Botulique est temporaire (environ 6 mois)

Il peut être utilisé sans danger en association avec un produit de comblement comme l’acide hyaluronique. Cette association permet souvent d’obtenir des résultats spectaculaires.

Indications

Les indications les plus fréquentes du Botox® sont les rides d’expression de la partie supérieure du visage :

  • -rides du front
  • -rides de la glabelle ou rides du « lion » (rides verticales entre les sourcils)
  • -rides de la patte d’oie (rides du coin de l’œil)
  • Il existe des indications moins fréquentes :
  • -certaines rides du nez, du menton ou du cou
  • -l’hyperhidrose axillaire sévère (transpiration excessive)

Comment se déroule une séance d’injection de Toxine Botulique?

Le traitement s’étale sur une, deux ou trois séances

Avant l’injection

Aucune préparation particulière n’est nécessaire.

Le jour de l’injection, vous n’avez pas besoin d’être à jeun. Pour les femmes, il convient de prévoir de venir sans maquillage ou de l’enlever avant les injections.

Il est très important de minimiser les risques de saignement des régions traitées en évitant de prendre de l’aspirine pendant les 15 jours qui précèdent les injections et les 15 jours qui les suivent.

Pendant la séance d’injection

-Durant la première séance, le praticien doit réunir certaines informations sur la nature du produit injecté, les indications et les contre-indications selon le terrain du patient. Il  doit bien expliquer que l’effet du produit ne sera pas stabilisé avant 2 à 3 semaines et que des petits inconvénients pourront survenir pendant cette période.

Par ailleurs, le praticien fait généralement signer à son patient un document qui confirme qu’il a été complètement informé et qu’il prend son choix thérapeutique en toute connaissance de cause.

La séance d’injections commence par un diagnostic musculaire. Chaque groupe de muscles est étudié séparément (grimaces diverses) et le praticien propose à son patient telles ou telles injections. Il n’existe aucun plan d’injections « universel » qui serait applicable à tous les patients. Traditionnellement, une photo « avant » est effectuée.

L’injection de toxine botulique se fait directement dans les muscles responsables des rides, à l’aide d’aiguilles très fines.

Après l’injection

Pendant les deux heures qui suivent les injections, il vous est recommandé de ne pas faire de sport intensif et de ne pas vous allonger.

Il convient également d’éviter les manipulations du visage ou les massages appuyés ainsi que le port d’un(e) casque/casquette/chapeau trop serré(e) dans les 24 heures qui suivent la séance.

Il est très important de minimiser les risques de bleus ou de saignement des régions traitées pendant les quinze jours qui précèdent et les quinze jours qui suivent les injections (afin de limiter le risque de fuite du produit vers les muscles périphériques ce qui risquerait d’entraîner des effets non désirés).

Habituellement, les suites de ces injections sont simples. Quelques enflures subsistent 20 à 30 minutes puis disparaissent. Les patient(e)s peuvent reprendre leurs activités normalement après les injections.

2 à 3 semaines après, le praticien fait le point avec le patient et corrige éventuellement quelques asymétries résiduelles. C’est la séance qui permet aussi d’évaluer le retentissement psychologique de l’acte esthétique. Une photo « après » est conservée par le praticien. Les séances de photos « avant-après » ne sont pas obligatoires mais fortement conseillées pour le patient comme pour le praticien.

Effets secondaires

Parmi les effets indésirables secondaires potentiels pouvant survenir, on peut noter :

Les imperfections du résultat

Sans qu’elles ne constituent de réelles complications, dans quelques cas, des imperfections localisées (persistance de petites ridules) peuvent être observées surtout quand le traitement a été instauré tardivement. Elles dépendent de l’aspect de surface de la peau qui peut présenter, déjà avant les injections, une « fracture » indélébile due à l’ancienneté de la ride.

Il peut exister aussi des résultats insuffisants et même asymétriques : ils sont dus au fait que nous avons des muscles plus ou moins puissants et surtout souvent asymétriques. Ces imperfections sont en général traitées par une injection complémentaire de Toxine Botulique, le mois suivant l’injection.

Il convient de remarquer que si une injection complémentaire localisée peut parfois être souhaitable après une injection pour parfaire le résultat, celle-ci ne doit pas être réalisée avant le 15ème jour car les balances musculaires (équilibre entre les groupes de muscles) mettent environ 15 jours pour s’établir.

Les Complications générales :

  • L’apparition de rougeurs localisées aux points d’injection disparaissant en 2 à 3 jours ;
  • Un œdème autour des yeux se résorbant rapidement ;
  • Des bleus autour des points d’injection disparaissant sous 1 à 3 jours ;
  • Une sensation de légère tension au niveau des muscles traités s’estompant en quelques jours ;
  • Exceptionnellement des douleurs au niveau des zones injectées ;
  • Des maux de tête persistant quelques heures ;
  • Une légère chute des sourcils (ptosis) régressant de quelques jours à quelques semaines ;
  • Une légère chute des paupières pouvant se rétablir en quelques semaines ;
  • Une sécheresse des yeux chez les patients portant des lentilles de contact, revenant rapidement à la normale grâce à la prise de produits oculaires hydratant sous forme de gouttes ;
  • Si les injections ont été faites au niveau de la bouche, on peut parfois observer une gêne pour sourire (c’est pour cela, en général, qu’il faut éviter ce traitement pour la région péri-buccale) ;
  • Certains muscles injectés peuvent se contracter anormalement durant quelques jours ;
  • Exceptionnellement, des complications de type allergiques, nausées, vertiges, fatigue, … ont été décrites.

À ces risques connus s’ajoutent les imprévisibilités de durée et d’aspects et enfin, les risques exceptionnels, voire même des risques inconnus inhérents à tout acte médical.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience que toute injection au niveau du visage comporte toujours une petite part d’aléas.

Le recours à un praticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir minimiser ces complications, où les gérer au mieux le cas échéant.

Contre-indications

Les injections de Botox sont formellement contre-indiquées en cas de :

  • grossesse ;
  • allaitement ;
  • maladie neuromusculaire (ex : myasthénie) ;
  • allergie ou hypersensibilité à l’un des composants du botox ;
  • traitement anticoagulant récent ;
  • infection à l’endroit de la zone à injecter ;
  • prise de certains antibiotiques : famille des aminosides.

Auteur : R. Benslama.
Révision : Dr F. Haroun (Dr en génie biologique et médical)

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.