Actualités - Revue de presse

Peut-on consommer des médicaments expirés ?

La crainte de consommer un médicament périmé est souvent liée au fait qu’il puisse devenir ‘’toxique’’ plutôt qu’au fait qu’il ne soit plus efficace ..Mais est-ce que cette crainte est fondée ?

Comment un laboratoire pharmaceutique détermine-t-il la date de péremption d’un médicament ?
La date de péremption d’un médicament, inscrite sur l’emballage, correspond à la date au delà de laquelle un médicament conservé dans son contenant original fermé et conservé selon les recommandations de son fabricant, ne devrait pas être utilisé(1,5)

Pour le fabricant, avant cette date, le médicament satisfait aux exigences de sécurité et d’efficacité. Après cette date, le taux d’efficacité du produit et/ou son risque pour la santé ne sont pas connus car non testés.

Pour déterminer cette date, le médicament est soumis à des études de stabilité. Il devra répondre aux spécifications de force, de qualité et de pureté émises dans sa monographie en fonction de données en temps réel ou d’études d’extrapolation à dégradation accélérée(2)

La plupart des médicaments ont une date d’expiration de 2 à 3 ans à partir du moment de leur fabrication.(5)

Comment est notée une date de péremption ?
La date d’expiration du fabricant peut être exprimée en jour, mois et année ou uniquement en mois et année. Dans ce dernier cas, si le jour n’est pas indiqué, le médicament peut être utilisé jusqu’au dernier jour de ce mois. Par exemple, si la date d’expiration indique : 04/17, le médicament ne devrait pas être utilisé après le 31 avril 2017.(5)

A l’échelle internationale:
‘’Sur la base des directives internationales de l’ICH (The International Conference on Harmonisation of Technical Requirements for Registration of Pharmaceuticals for Human Use) et de l’OMS, la durée de conservation est définie non pour un pays, mais pour des «zones climatiques» (ICH: zones climatiques UE, États-Unis, Japon / OMS: zone chaude et sèche ou chaude et humide p. ex.)’’(6)

Etude FDA en collaboration avec le département de la Défense des États-Unis:
En 1985, les Forces armées américaines en collaboration avec la Food and Drug Administration
(FDA) ont mis en place un programme pour tester l’efficacité et la stabilité des médicaments au-delà de leur date de péremption (3). Ils ont alors effectué des tests de stabilité sur 1122 lots de 96 médicaments. Ils ont noté que 84% des lots testés sont restés stables pendant 57 mois (près de 5 années) en moyenne après la date de péremption établie par le fabricant(1,4).
Parmi les médicaments testés: la pénicilline, la lidocaïne, le diazépam, la chloroquine et la
ciprofloxacine.
A noter que les médicaments testés avaient été conservés dans leurs contenants d’origine.
Ceux qui se trouvaient dans des contenants ouverts, mais entreposés dans des endroits
pas très humides, conservaient 70-80 % de leur puissance pendant 1 à 2 ans après la date de péremption(1).

Autre étude:
Le Docteur Lee Cantrell et son équipe de l’université de San Diego (Californie) ont analysé 8 médicaments retrouvés chez un pharmacien qui avaient expiré depuis 28 à 40 ans. Ils ont montré que les principes actifs de ces médicaments étaient en majorité présents et en quantité acceptable.
Ces scientifiques américains ont recherché les 15 principes actifs différents que les médicaments renfermaient. Résultat : 12 des 15 principes actifs étaient toujours présents en quantité supérieure ou égale à 90 % de la quantité initiale.
Parmi les molécules de l’étude: la codéine, le phénobarbital, le paracétamol et le méprobamate.
A noter que 3 de ces molécules ont été trouvées en quantité supérieure à 110 % de celle prévue.(7)

pexels-photo-143654

Respect strict de la date d’expiration:
Certains médicaments comme la nitroglycérine, les insulines, les médicaments reconstitués, les crèmes, les onguents, les formulations injectables ou liquides, les gouttes oculaires, les préparation magistrales .. perdent rapidement leur stabilité.
Il est donc nécéssaire, pour ses médicaments, de respecter scrupuleusement la date de péremption indiquée par le fabricant.

***Rappelons que tout médicament doit être gardé dans son emballage d’origine, dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et de l’oxygène et hors de la portée des enfants. Il ne doit pas être soumis à de grandes variations de température ..éviter le gel ainsi que les hautes températures.
-Attention certains médicaments doivent être conservés au froid.

Evaluation du risque d’utilisation d’un médicament expiré :
Le principal inconvénient d’un médicament périmé est qu’il perde de son efficacité.
En effet, le seul dommage documenté sur la toxicité d’un médicament expiré est lié à la tétracycline dégradée. Dans les années 1960, il y a eu des rapports faisant mention de lésions rénales chez des patients qui avaient pris de la tétracycline périmée. Les produits de tétracycline ont depuis été reformulés et la stabilité de cet antibiotique semble avoir été améliorée. Les produits de tétracycline actuels ne semblent pas causer ce problème.(5)

Un patient qui se demanderait s’il peut utiliser un médicament expiré devrait être conscient que les situations et les risques peuvent être très différents. Par exemple, en cas de constipation ou pour soulager une diarrhée le patient peut se permettre d’utiliser un médicament expiré. Par contre, s’injecter de l’insuline périmée pour baisser sa glycémie ou de l’adrénaline périmée dans le cas d’une allergie sévère, aura des conséquences très graves voire fatales.

***Pour votre sécurité et surtout pour certaines molécules, il est indispensable de respecter scrupuleusement la date de péremption.

Recommandations FDA :

Même s’il est relativement sûr d’ingérer des médicaments après leur expiration, la Food and Drug Administration (FDA) met en garde les consommateurs sur les dangers de consommer certains médicaments périmés. En effet si ceux-ci se dégradent après un certain temps (changement de couleur, émanation d’odeur … ), il est recommandé de les ramener à votre pharmacie afin qu’ils soient éliminés.

Et n’oubliez pas: Il faut éviter de jeter vos médicaments dans les poubelles, les toilettes ou le lavabo.

 

Auteure: M.Mimouni (Pharmacienne)

Références :

(1) Drugs past their expiration date. The Medical Letter 2002; 44(W1142B): 93-4.

(2) Santé Canada. Lignes directrices sur les bonnes pratiques de fabrication, édition
2002, version 2. [En ligne]. Adresse URL: http://www.
hc-sc.gc.ca/dhp-mps/compli-conform/gmp-bpf

(3) Garamone J.Program extends drug shelf life. Department of Defense News Release (2000). http://www.defen selink.mil/news

(4) 5. Cohen LP. Many medicines prove potent for years past their expiration dates. Wall Street Journal, March 28, 2000.
http://www.panix.com/~dan nyb/drug-exp.ws

(5) Drug Expiration Date. Pharmacist’s Letter 2015; 31(3):310330. February 2015

(6) Interpharma; Association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche

(7) Nov 26, 2012. Stability of Active Ingredients in Long-Expired Prescription Medications
Lee Cantrell, PharmD; Jeffrey R. Suchard, MD; Alan Wu, PhD; et al

 

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.