Actualités - Revue de presse

Qu’est-ce qui nous tue le plus en France ?

logo

Dans un article publié par les Décodeurs sur le site du Monde, les causes de décès principales entre 1994 et 2015 ont été recensées. Elles proviennent d'une étude du CépiDC, un organisme de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) qui collecte tous les décès survenus en France.

Quelles sont les 10 principales causes de décès en France depuis 1994 ? Les chercheurs ont isolé : l'appareil circulatoire (ex : infarctus), tumeurs et cancers, l'appareil respiratoire (ex : pneumonie), accidents, appareil digestif (ex: ulcère), maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques, système nerveux (ex: Parkinson), suicides, appareil génito-urinaire et une part de résultats anormaux, non classés.

Moins de décès dus au sida

Au fil des ans, on s'aperçoit que les gens meurent moins du sida : 4800 décès en 1994 contre 300 en 2016. Les accidents de la route tendent à être moins importants dans les causes de décès : de 8 500 personnes il y a 25 ans, à 3 448 en 2016.

L'étude pointe que contrairement aux chiffres mondiaux, les maladies cardiaques ne sont pas les premières causes de décès en France. Ce sont plutôt les cancers, qui se sont imposés à cette place au fil des ans. Ce qui n'empêche pas, par ailleurs, que la mortalité due aux cancers diminue progressivement.

Les cancers du poumon augmentent chez les femmes, +39% entre 2002 et 2013. Côté tumeurs du pancréas, en 1994 on comptait 14,2 morts sur 100 000 personnes contre 17,08 en 2016. Enfin, Alzheimer cause de plus en plus de décès.

Lire aussi :

Un vaccin pourrait aider à soigner le cancer

Autopalpation des seins : les principales anomalies

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.