Comment gérer efficacement vos insomnies ?

insomnie

L’insomnie est une insuffisance ou une absence de sommeil. Environ 30 à 40% des adultes sont touchés par l’insomnie

Il existe deux types d’insomnie :

L’insomnie aiguë : causée par des évènements difficiles ou des facteurs de stress tels que deuil, perte d’emploi, divorce, etc. Ce type d’insomnie est donc relié à une situation ponctuelle. Il peut néanmoins durer plusieurs semaines.

L’insomnie chronique : c’est une difficulté à dormir qui dure depuis plus d’un mois et qui se manifeste au moins 3 nuits par semaine.

D’autres causes peuvent entrainer une insomnie, telles que : décalage horaire, la dépression ou l’anxiété, la caféine, la nicotine ou l’alcool, le manque d’activité pendant la journée, la prise de certains médicaments (antihypertenseurs, suppléments hormonaux, antidépresseurs), etc.

Je fais quoi ?

  • Se coucher et se lever tous les jours à la même heure, même les week end.
  • Faire régulièrement des exercices physiques, pas trop tard dans la journée.
  • Aller au lit seulement quand on est prêt à dormir.
  • Éviter de prendre du café tard dans l’après -midi.
  • Éviter de fumer ou prendre de l’alcool le soir.
  • Bannir la télévision dans la chambre.
  • Éviter de manger ou de travailler au lit.
  • Quitter la chambre après 10 minutes si le sommeil ne vient pas et revenir seulement si la personne se sent prête à dormir.
  • Pratiquer des techniques de relaxation.
  • La température de la chambre ne doit pas dépasser les 20 º C.

J'utilise quoi ?

Les traitements médicamenteux ne devraient être utilisés qu’occasionnellement. Ils aident à l’endormissement mais n’améliorent en aucun cas la qualité du sommeil.

Utiliser la plus petite dose efficace.

  • Diphenhydramine : 20 à 50 mg avant le coucher. Son action débute 60 à 180 minutes après la prise.
  • Doxylamine : 25 mg avant le coucher. Son action débute 60 à 120 minutes après la prise.

Je consulte quand ?

  • S’il s’agit d’enfants.
  • En cas d’apnée du sommeil : réveils brusques au cours de la nuit avec la sensation d’étouffer.
  • Si la qualité de vie est affectée.
  • En cas de grossesse ou d’allaitement.

Auteur(s)

M. Bedjaoui (pharmacienne ). Révision : Dr N. Bensemane (médecin généraliste)

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.