Traiter la sécheresse vaginale.

sécheresse vaginale

La sècheresse vaginale ou sècheresse intime est due à une mauvaise lubrification vaginale liée à un manque d’œstrogènes (hormones qui assurent entre autres la lubrification du vagin). C’est un phénomène inévitable chez les femmes ménopausées mais touche également les femmes enceintes ainsi que les jeunes mamans. Dans ce cas, cette sécheresse est due à un bouleversement hormonal.

La sécheresse vaginale peut également être causée par le stress, l’anxiété, le tabagisme, l’alcool, la prise de certains médicaments (antihistaminiques, antihypertenseurs ou antidépresseurs), une infection vaginale ou une hygiène intime inadaptée (trop agressive, mauvais produits, etc.).

Elle se manifeste par une sensation d’irritation au niveau du vagin, sensation de brûlure, démangeaisons, douleurs lors des rapports sexuels et/ou secrétions vaginales nauséabondes.

Je fais quoi ?

  • Ne pas dépasser deux toilettes intimes par jour afin de ne pas perturber la flore vaginale.
  • Utiliser les bons produits de toilettes (qui respectent l’acidité de cette zone).
  • Éviter les produits sensibilisants (douches vaginales, produits parfumés, etc.)
  • Éviter l’utilisation des tampons.
  • Lors des rapports sexuels, utiliser des gels lubrifiants à base d’eau ou de silicone (éviter les lubrifiants à base de vaseline et d’huile car ils rendent les préservatifs poreux).

J'utilise quoi ?

Il existe deux types de produits :

  • Les lubrifiants : leur action est de courte durée. Ils sont à utiliser avant une relation sexuelle. Ils peuvent diminuer la mobilité du sperme, donc sont contre-indiqués pour les femmes qui essaient de concevoir. On trouve des lubrifiants à base d’eau, de glycérine et de propyleneglycol (une application au besoin), d’autres qui contiennent du méthacrylate de polyglycéryl et de propylenglycol (une application au besoin).
  • Les hydratants : ils auraient une efficacité supérieure aux lubrifiants. Leur durée d’action est plus longue. Il existe un produit contenant de la glycérine et de l’huile minérale (une application tous les 2 à 3 jours) mais son utilisation est déconseillée pour les femmes qui essaient de concevoir.
  • Les hormones : un traitement hormonal substitutif peut être utilisé si la sécheresse est due à un trouble hormonal (ménopause, grossesse, etc.).

Je consulte quand ?

  • Si le problème est potentiellement lié à un médicament prescrit.
  • Si le problème persiste malgré les méthodes non pharmacologiques.
  • S’il y a présence d’infections urinaires ou vaginales fréquentes.
  • S’il y a présence de légers saignements et de douleurs lors des relations sexuelles.

Auteur(s)

M. Bedjaoui (pharmacienne ). Révision : Dr N. Bensemane (médecin généraliste)

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.