Actualités - Revue de presse

Stress : calmer les symptômes avec la phytothérapie

Stress : calmer les symptômes avec la phytothérapie

Du ginseng coréen pour résister à la fatigue

C'est le plus connu et les plus efficace des ginsengs pour aider l'organisme à lutter contre la fatigue et lui permettre de surmonter plus facilement les périodes de stress. Mais attention, le ginseng coréen (Panax ginseng) ne convient pas à tout le monde. En cas de palpitations ou d'éveils nocturnes, il faut arrêter la cure. Et il est préférable de demander un avis médical si l'on suit un traitement médical à base d'anticoagulants, d'oméga-3, d'Imao (anti-dépresseurs) ou d' hypoglycémiants.

La bonne posologie : 200 à 1000 mg par jour, sous forme de gélules ou d'ampoules, standardisé à 3 ou 7% de ginsénosides (principe actif), à prendre de préférence au petit-déjeuner.

De la maca pour limiter le syndrome prémenstruel

Parfois surnommé le ginseng péruvien, ce tubercule est particulièrement intéressant quand on ne supporte pas le moindre stress avant la période des règles ou que les bouleversements hormonaux de la ménopause se soldent par une irritabilité constante. Bonus non négligeable en hiver, il stimule les défenses immunitaires.

La bonne posologie : 300 à 600 mg par jour, comportant au minimum 150 mg de macamides (régulant la production d'hormones). A prendre de préférence au petit-déjeuner, sous forme de comprimés d'extraits standardisés.

De la rhodiole pour garder un esprit clair

La Rhodiola rosea est souveraine en période de surmenage intellectuel. Elle vient en renfort des capacités de raisonnement et de la mémoire, quand le stress est tel qu'il empêche de se concentrer et que l'esprit, submergé, ne parvient plus à faire face.

La bonne posologie : 350 à 700 mg par jour sous forme d'extrait standardisé à 3% de rosavine et 1% de salidrosides (principes actifs), à prendre de préférence le matin à jeun ou une demi-heure avant le déjeuner.

Le conseil de l'expert : Les premiers effets de la cure se font sentir assez rapidement, au bout d'une semaine. Il est généralement inutile de prendre ces plantes plus de 4 semaines. Elles doivent être considérées comme des béquilles permettant de souffler un peu et de réfléchir à des solutions de fond.

À lire aussi :

Insomnie : quelles plantes choisir pour mieux dormir ?

Stress, anxiété, burn out : une experte répond à vos questions

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.