Actualités - Revue de presse

Troubles du sommeil : 6 aliments anti-insomnie

logo

En moyenne, nous dormons 7h30 par nuit. Mais des différences existent dans nos horloges biologiques. Nous n'avons pas tous les mêmes besoins et nous avons chacun nos propres rythmes de veille-sommeil. L'être humain a des capacités d'adaptation étendues, et il lui est toujours possible de vivre (en famille, avec des amis, au travail, etc.) avec des personnes qui ont des horloges biologiques différentes, mais aller contre nature aura des conséquences délétères si ce comportement revient trop souvent.

Sur le même sujetComment bien dormir : quelques règles à suivre le soir10 choses à ne pas faire avant de se coucher pour bien dormir

Il faudrait connaître le rythme de nos horloges

Aussi, faire chaque jour violence à sa nature et aller contre ses horloges personnelles, et donc détraquer chaque jour ses pendules, amputer son sommeil d'un peu de temps chaque nuit, forcer tous les soirs son cerveau à tenir alors qu'il veut dormir, ou, au contraire, aller se coucher alors qu'on se sent au mieux de sa forme… tous ces comportements auront des conséquences sur l'humeur, le bien-être, la forme physique, les relations avec les autres, les capacités à se concentrer, et à plus long terme sur la résistance à l'apparition de maladies, et au vieillissement.

Selon le Dr Françoise Delormas, directrice de Prosom, la sagesse serait que chacun connaisse bien le rythme de ses horloges : les meilleures heures pour s'endormir, s'éveiller, se nourrir, se relaxer, travailler, et ajuster au mieux ses circonstances de vie, dans les divers contextes, à ses besoins physiologiques et psychologiques. En dehors de toute contrainte particulière du type "horaires de travail" ou "horaires scolaires", en dehors de fatigue particulière comme la première journée de ski à la montagne ou le début des vacances qui suit une période de manque de sommeil ou de stress : dans des conditions normales de vie, c'est à peu près à la même heure tous les soirs que le "marchand de sable passe", que les signes d'endormissement apparaissent.

Etes-vous insomniaque ?

En cas de suspicion, une autoévaluation peut suffire. Pour ce faire, il suffit d'utiliser soit un agenda du sommeil (téléchargeable sur le Net), soit une application pour smartphone, comme Kanopée, développée par l'équipe du Pr Pierre Philip du CHU de Bordeaux, et téléchargeable gratuitement sur Google store depuis avril 2020. Ces outils permettent notamment de noter ses heures de lever et coucher, d'estimer son temps de sommeil hebdomadaire, de déterminer ses besoins personnels en sommeil et ainsi de repérer toute insomnie.

Certains objets connectés analyseurs de sommeil (montres, oreiller, matelas… ) peuvent aussi aider. Cependant, leurs résultats peuvent parfois être faux, les paramètres mesurés (mouvements dans le lit, rythme cardiaque… ) ne reflétant pas toujours le sommeil.

A lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter de Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.