Actualités - Revue de presse

Une maman raconte son burn out sur Facebook 

Une maman raconte son burn out sur Facebook

Une montagne de vaisselle sale, "voici à quoi ressemble la dépression". La photo partagée par Britanny Ersperger sur sa page Facebook reflète le désarroi psychologique qui habite cette jeune mère de famille américaine de 25 ans. Ces assiettes et ces plats qui attendent d'être lavés depuis des semaines montrent le désespoir et l'impuissance qui submergent cette Américaine. "Il y a 3 jours, je me suis assise sur le sol de la cuisine et j'ai regardé la vaisselle sale pendant que je pleurais. Je savais que je devais la faire. (…) Mais la dépression m'a tirée vers le bas. Ça m'a aspiré. Comme un trou noir", décrit-elle dans un commentaire qui a été partagé plus de 207 000 fois. Les témoignages compatissants et émus de la communauté Facebook montrent que le "burn-out", avec l'état d'abattement et l'épuisement qui l'accompagnent, peuvent survenir chez n'importe qui. En particulier, chez les mères dont le phénomène d'épuisement se répand.

Sur le même sujet Burn-out parental : quand les parents craquent

Britanny décrit avec ses mots la réalité crue de la dépression : apathie, dévalorisation, tristesse, culpabilité, découragement…. "Sans valeur. Nulle. Incompétente. Stupide. Paresseuse. Voilà ce qui traverse l'esprit de quelqu'un souffrant de dépression", raconte la jeune femme. "les tâches normales du quotidien deviennent un cauchemar".

Briser l'omerta autour de la dépression

Ce mal-être psychologique est souvent silencieux. Avec son témoignage, Britanny brise le cercle vicieux de l'isolement : "La dépression est quelque chose dont les gens "forts" ne parlent pas parce qu'ils ne veulent pas que les gens pensent qu'ils sont "faibles". Tu n'es pas faible. Vous avez été fort pendant si longtemps et à travers tant de choses, que votre corps a besoin d'une pause".

Les réactions des Internautes ne se sont pas fait attendre et de nombreuses femmes ont remercié Britanny pour avoir levé l'omerta sur le burn-out maternel, un sujet encore trop tabou.

En France, près d'une personne sur cinq a souffert ou souffrira d'une dépression au cours de sa vie. Cette maladie ne connaît pas de frontière d'âge et peut survenir dans l'enfance comme à l'âge adulte. En 2010, 7,5 % des 15-85 ans auraient vécu un épisode dépressif, avec une prévalence deux fois plus importante chez les femmes que chez les hommes selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé.

Lire aussi

La kétamine contre la dépression

Pour les Français la dépression est principalement liée au travail

Gérer un burn-out grâce aux médecines douces

À propos de l'auteur

L'équipe SantéClic.com

SantéClic est animé par une équipe pluridisciplinaire et internationale. Des pharmaciens, des médecins, des professionnels de la santé et des spécialistes de l'Internet réunis pour un projet commun : donner accès aux informations santé de façon simple, claire et gratuite.